www.bapaecole.org                                              SERVICE–SACRIFICE-PATRIOTISME


La Chefferie et les Chutes BAPA

Statistiques

Visiteurs
4
Articles
187
Liens internet
1
Compteur d'affichages des articles
254176

Qui est en ligne

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

Images Défilantes

Calendrier Spider

Décompte DPCalendar

Heure et Date Courante

Wednesday
Universal Time, Coordinated (UTC)

Images

langue bapa
Regroupement autour du feu pour apprendre le Bapa

Connexion

Images JOSEPH TEFANG

IMAGES BAPA

Apprendre le kan
This bridge is very long
Case traditionnelle
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

Notice: Undefined offset: 23 in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 20

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 21

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 22

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 46
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 48
data-alignment="">
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 49

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Bon à savoir, Nous nous faisons un plaisir de reçevoir vos remarques et souhaits par mails ou en nous contactans à partir du sous-menu "Me contacter". Merci !!!

CE SITE WEB EST SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE LA VIERGE DE L'IMMACULEE CONCEPTION.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

SUITE AUX CHANGEMENTS DE NOS QUARTIERS EN VILLAGES, ON S'APPELERA GROUPEMENT BAPA ET NON PLUS VILLAGE BAPA. NOTRE CHEFFERIE EST DU 2e DEGRE. NOS 06 VILLAGES SONT DES CHEFFERIES DE 3e DEGRE.

DU VILLAGE AU GROUPEMENT BAPA : UN CHANGEMENT NOTOIRE. PAR DECRET PRESIDENTIEL.

0. INTRODUCTION.

Depuis quelques semaines, nous avons appris la nouvelle de l’installation des chefs de 3e degré à Bapa par sa Majesté Nomtchema’a  Fé SIMEU DAVID, chef Supérieur Bapa. Cela n’a laissé personne indifférent. La curiosité était de taille pour savoir comment est-ce possible qu’on nomme déjà des chefs et des quartiers deviennent des villages ! Nous essayerons de vous présenter quelques éléments de réflexions et compréhension de ce changement.

LA REACTION DES INTERNAUTES A L’ANNONCE DE LA NOUVELLE.

DU NOUVEAU A BAPA
Sa Majesté FE SIMEU DAVID a installé dernièrement 03 nouveaux chefs des villages: TSELA, LAGOU et DJEUWANG. Il poursuivra les mêmes installations avec les chefs nouvellement nommés des villages: DJEUKOUO, NDENPA et TOP le 30 septembre 2014 prochain dans le GROUPEMENT BAPA. A SUIVRE.

Chef de village? Nommé par qui?

André, il s’agit des chefs de 3eme degré. Nommé par Sa Majesté Simeu David lui Chef de Deuxième degré. A c est effet il à le plein pouvoir sur ces villages. Gars c est la décentralisation en mode traditionnelle.

Vous êtes à Bafoussam, prière de vous rendre à Bapa Mardi le 30 septembre pour l'installation des chefs des villages DJEUKOUO, NDENPA et TOP et vous nous rendrez compte. Les chefs des Villages: TSELA, LAGOU et DJEUWANG ont été déjà installés.

Ah bon? Donc BAPA est une chefferie de 2e degré?

Sont ce tous les quartiers qui deviennent chefferie de 3e degré?. Quels sont désormais leurs pouvoirs et devoir?

Est ce qu’on nomme encore les chefs ?

Patientez, tout sera mis au claire; tous les autres villages à l'ouest l'ont fait il y a longtemps; nous sommes peut être les derniers à nous mettre à la page et à jour. A SUIVRE sans se fatiguer

Au fait, la chefferie Bapa a quel degré?

La chefferie bapa est de deuxième degré comme ttes les chefferies des Hauts plateaux.

voici comment on vas desormais appelé ces villages : village top-bapa,village djeukou bapa ..

C dont ki le chef du village Tsèla?

On parle d'un comité de gestion qui vous a dit que c'est des chefs de quartier

En toute chose, mieux vaut partir sur les bases de la vérité, quitte à mieux expliquer et sensibiliser la population afin d'éviter toute confusion et toute déviance. On sait que tous les villages de l'Ouest nous ont devancés depuis longtemps dans cette nouvelle évolution administrative. Inutile de jouer au chat et à la souris. En tout cela il s'agit pour nous de rester uni au sein de notre Groupement Bapa. Éviter de tomber dans le piège de la nouveauté pour nous laisser diviser par elle. Au contraire n'oublions pas que nous sommes un peuple issu d'une seule et unique souche: Bapa ; Autour d'une seul et unique chef, Sa Majesté issu de notre tradition ancestrale que nous devons reconnaître à tout temps. Sans oublier que pour les chrétiens, le véritable et authentique chef c'est Jésus Christ. Ainsi, partir sur une base fausse serait voler la viande dans notre propre sauce. Et on aura de grandes difficultés à nous en sortir en cas d'éventuelles incompréhensions. Il ne faut pas perdre de temps et définir les nouvelles configurations pour avancer car on ne peut plus reculer. Mieux encore tricher et voir comment nos voisins fonctionnent .IL NE FAUT PAS AVOIR PEUR MAIS PLUTÔT METTRE NOS MÉNINGES EN VALEURS POUR PRENDRE DE MEILLEURS DISPOSITIONS PRÉVENTIVES ET CURATIVES. ET COMME DIT UN PROVERBE BAPA: '' IL NE FAUT PAS CACHER LA GROSSESSE ET MOURIR L'ENFANT''. (POME NYE LYM ZYME FFE MO'O). A SUIVRE

M. Joseph TEFANG de quoi parles-tu?

TU VEUX DIRE CHEF DE QUARTIER?

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE CHAQUE QUARTIER, PUIS DE BAPA? EST CE VRAIMENT NECESSAIRE. NE PEUT ON S EN PASSER?

POUR UNE FOIS TU NE NOUS DERANGE PAS AVEC TES IMAGES TORTURETTES D ANTIQUITE OU TES ANTHOLOGIE DU MYSTERE A FAIRE CHIER.COOL

Je crois que c'est l'administration qui nous l'impose, on ne peut pas s'en passer. Il s'agit à mon humble avis de faire comme les autres villages de l'Ouest qui nous ont devancés depuis quelques années. Il faut l'accueillir avec sagesse, tout en évitant de tomber dans le piège de l'individualisme. Restons unis toujours comme avant. Rien ne change. On appellera les nouveaux chefs nommés par exemple DIGNITÉ, et non MAJESTÉ. toute fois sur les papiers sera mentionné VILLAGE TSELA, VILLAGE NDENPA etc. et chemewang ou tsèkem deviennent des quartiers. Au fond, on pourra nous donner un district, une mairie etc. pour quoi pas avec ce système.

Nous aurons tous le temps de comprendre de quoi il est question merci pour l'information. le pouvoir !!!Les gens qui demandent que popol parte s'ils sont à la place de popol ils feront pires

On pourra fonctionner comme les USA d'Amérique. Mais pour nous, ce sera UVB ou VUB, c'est à dire les Villages unis de Bapa. Notre OBAMA reste notre MAJESTÉ issu de la souche ancestrale, avec actuellement au trône SA MAJESTÉ NOMETCHEMA'A FE SIMEU DAVID..Les nouveaux dignitaires nommés par l'administration et installés par sa Majesté gèrent les affaires courantes dans leur zone respective et rendent directement compte à sa Majesté. Donc rien ne change dans notre tête et dans notre cœur mais seulement sur les papiers pour notre administration. Merci pour les informations complémentaires de notre dynamique frère de Bafoussam Séverin CHEDOM

Ah bon? "Nommés par l'administration"?. De quelle administration s'agit-il ?

L’administration de Bangou, notre tutelle je crois bien

LISTE DES NOUVEAUX CHEFS DES 06 VILLAGES DU GROUPEMENT BAPA

1-VILLAGE TSELA-BAPA : CHEFFERIE DE 3e DEGRE

Chef : Sa Dignité MBA’A WABE KWÏETCHOUANG YA’AK

Successeur actuel : DJIDJE Emmanuel.

 

2- VILLAGE LA’AGOU-BAPA : CHEFFERIE DE 3e DEGRE

Chef : Sa Dignité MBA’A WABE KWÏEBOUFANG

Successeur actuel : NJIDJOU Joseph.

 

3-VILLAGE DJEUWANG-BAPA: CHEFFERIE DE 3e DEGRE

Chef : Sa Dignité MBA’A DZECHE

Successeur actuel : NOUBISSI Robert.

 

4-VILLAGE DJEUKOUO-BAPA: CHEFFERIE DE 3e DEGRE

Chef : Sa Dignité MBA’A  NZEDYE DZEMETCHO’O

Successeur actuel : NOUKIMI Levy

 

5-VILLAGE NDENPA-BAPA: CHEFFERIE DE 3e DEGRE

Chef : Sa Dignité MBA’A MEUKEM WOUANYE

Successeur actuel : TCHIMTCHA TAZE Hervé.

 

6-VILLAGE TOP-BAPA : CHEFFERIE DE 3E DEGRE

Chef : Sa Dignité MBA’A WABE KWÏEFAN YA’A

Successeur actuel : KEMGANG Emmanuel.

 

LA NOUVELLE CARTE GEOGRAPHIQUE DU GROUPEMENT BAPA.

GROUPERMENT BAPA.( ŋgwóŋ à pa)

1)    VILLAGE TSELA ; (La’a tséla’)

QUARTIERS :Luù’ ; puù’ká, ŋkémtsáù laù’a,….

2)    VILLAGE NTOP ;

QUARTIERS : tsákém ;  cwïû ; ñguùluù’, gufe ; njymtóp…..

3)    VILLAGE NDENPA ;

QUARTIERS :  ntuùgu ; yóùm ; cwiþ ;káâdeñ ;ntuùkœp, tukuo’o, lunwuo’o ;  yóme

4)    VILLAGE NDJEUKOUO ;

QUARTIERS :  féâmlu’ ; cáâméwañ ; ntuùpá ; féâmca’a ; tsáâ nja’a ; luùñsyœ, la’afè, va’avac…)

5)    VILLAGE NDJEUWANG ;

QUARTIERS : ndœ’njém , njymgu ; lóm…

6)    VILLAGE : LA’AGOU.

QUARTIERS :  ña’a ; lóm…

7)    CAPITALE DE BAPA : KHHIALA

QUARTIER : tsu’o, ntunan’aghwó’ó, Fuona’a

 

NOMMINATION DES NOUVEAUX CHEFS DE QUARTIERS A PREVOIR

Les dignitaires récemment nommés en tête des villages doivent faire des propositions des personnes pouvant être chefs de quartier à sa Majesté afin qu’il  les nomme. Environ 03 noms par quartier. Il convienne qu’ils soient des personnes capables de travailler pour le progrès et le développement de leur quartier.

1)    VILLAGE TSELA ;

QUARTIERS :

Quartier Luù’ ;

Chef de quartier ?...............

 

Quartier puù’ká ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier ŋkémtsáù laù’a,….

Chef  de quartier ?...............

 

2)    VILLAGE NTOP ;

QUARTIERS :

Quartier tsákém ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier cwïû ; 

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier ñguùluù’,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier gufe ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier  njymtóp

Chef  de quartier ?...............

 

 

3)    VILLAGE NDENPA ;

QUARTIERS : 

Quartier ntuùgu ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier yóùm ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier cwiþ ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier káâdeñ ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier ntuùkœp,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier tukuo’o,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier lunwuo’o ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier  yóme

Chef  de quartier ?...............

 

 

4)    VILLAGE NDJEUKOUO ;

QUARTIERS :

Quartier féâmlu’ ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier cáâméwañ ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier ntuùpá ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier féâmca’a ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier tsáâ nja’a ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier luùñsyœ,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier la’afè,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier va’avac…

Chef  de quartier ?...............

 

 

5)    VILLAGE NDJEUWANG ;

QUARTIERS :

Quartier ndœ’njém ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier njymgu ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier lóm…

Chef  de quartier ?...............

 

6)    VILLAGE : LA’AGOU.

QUARTIERS :

Quartier ña’a ;

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier lóm…

Chef  de quartier ?...............

 

7)    CAPITALE DE BAPA : KHHIALA

QUARTIER :

Quartier tsu’o,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier ntunan’aghwó’ó,

Chef  de quartier ?...............

 

Quartier Fuona’a

Chef  de quartier ?...............

 

DIFFRENCE ENTRE UN CHEF NOMME ET UN CHEF NATUREL

Un chef naturelest un chef issu de la souche ancestrale, de la lignée des ancêtres Bapa. C’est un chef dont coule dans ses veines, le sang royal. C’est celui qui a reçu l’onction et le sacre des ancêtres. Surtout   c’est celui qui,  ayant reçu légitimement, suite à la lecture du testament de son père précédemment chef, le pouvoir de succession,  fait le «la’akem» à savoir 09 semaine d’initiation. C’est celui qui exerce une autorité sur l’ensemble du peuple Bapa, l’ayant reçu à la source du pouvoir légitime des ancêtres Bapa. En même temps, c’est un chef qui a été accepté par le peuple Bapa comme ayant reçu le pouvoir à  la source de la naissance et de l’origine Bapa. Dès lors ce chef dit naturel s’appelle en français Majesté, et en Bapa «Nometchema’a», «Fé», «Mékwang», «Mdi», «Mèni’i», «Bèloùng chè».  Ce chef naturel peut légitimement et surtout efficacement intercéder, agir, diriger, conduire et assurer la croissance de la progéniture et de la lignée Bapa.

Un chef nommé par l’administration est un chef qui reçoit son pouvoir qui n’a pas de lien avec les ancêtres, son pouvoir est superficiel et manque d’efficacité provenant de la source du fondateur. Certes  l’on dit communément que tour pouvoir vient de Dieu, mais ce type de pouvoir manque du tonus et du penche. Son autorité est exercée au forceps, et manquera, à regarder de très près, d’ingrédients d’assaisonnement pour conduire légitimement et surtout efficacement le peuple.  Ce chef nommé  s’appelle en Bapa : «Sou-Fé»,  c’est –à-dire l’ami du chef, en ce sens, il ne peut agir efficacement que sous le couvert du chef naturel et légitime issu de la tradition et des coutumes Bapa. Il s’appelle encore «nguindjè», «ntap djè»  c'est-à-dire le proche collaborateur du chef légitime. Nous pourrions suggérer de les appeler SA DIGNITE, les dignitaires car ils reçoivent une fonction pleine de noblesse et dignité. Une fonction qui nécessite beaucoup de délicatesse et de tact.  Cette appellation à mon humble évitera toute confusion dans nos populations présente et surtout futures.

COMMENT APPREHENDER NOTRE CONTEXTE ACTUEL NOUVEAU ?

Aujourd’hui l’administration depuis Yaoundé en passant par Bangou, nous impose des chefs traditionnels.  C’est du devoir de l’état de créer des unités administratives pour mieux gouverner.  Nous devons donc prendre cela tel quel, avec beaucoup  de sagesse et de maturité. En ce sens que nous devons garder jalousement notre identité Bapa et surtout notre effectif afin que quiconque ne vienne nous séparer ni nous diviser en miette. Si nous tombons dans ce piège là alors nous perdrons.

Nous devons fonctionner comme les Etats Unis d’Amérique. Autrement dit, il faut fonctionner en  Villages Unis du Groupement Bapa. Sa Majesté à la capitale de Bapa khhyala’a est  Notre OBAMA actuel doit. Les chefs ou les dignitaires  nommés à la tête des villages sont les gouverneurs. Leur rôle principal c’est la gestion des affaires courantes.

LA GRANDE VERITE SUR LA CHEFFERIE TRADITIONNELLE CHEZ LES BAPA.

Pour être un véritable et authentique chef traditionnel de l’Ouest-Cameroun, il faut avoir été d’abord choisi par le légitime chef prédécesseur. Ensuite il faut être confirmé par les notables et enfin on ne peut pas être chef sans faire le «la’akem» (9 semaines de retraite qui permettent d’initier le candidat à l’acquisition et la gestion du pouvoir qui est transmis.). Ainsi le jour de l’intronisation ou mieux de la sortie du «la’akem», l’individu qui est entrée tout naïf et néophyte au départ ressort  métamorphosé. C’est un super homme tout puissant, plein d’esprit de discernement et de sagesse, de clairvoyance et d’attention qui apparait, capable de percevoir avec les yeux doubles d’avance des choses avenir. D’une autorité sans faille. Ayant la passion du peuple, il est  amoureux du peuple et sachant se faire acclamé. Un chef impopulaire signifie simplement de plus en plus qu’il n’est plus sur la bonne voix. Il doit se raviser, faire un examen de conscience et se ressaisir. Sa Majesté ne peut être légitimement destituée par le premier ministre mais suspendu ou sanctionné. Car son pouvoir ne vient pas de l’état qui le confirme néanmoins..

Les chefs nommés à Bapa, disons le tout de suite ont une part de légitimité du pouvoir traditionnel. Car tous ont des ancêtres et des parents qui ont fait leur preuve à Bapa. Ils ont été choisi auparavant comme chef de quartier c’étaient des hommes idoines, des personnes ressources non seulement du quartier mais aussi dans tout le village. Seulement les différents successeurs qui viennent ternissent parfois l’image du trône sur lequel ils viennent s’asseoir. Ces nouveaux chefs nommés peuvent êtres destitués par le ministre de l’administration territorial et de la décentralisation en cas de défaillance notoire car c’est lui qui nomme les chefs de 3e degré.

CE QU’IL FAUT EVITER A TOUT PRIX

La recherche de l’autonomie ou du détachement ;

L’individualisme des Villages crées;

L’esprit de libertinage ;

La marche solitaire ;

La perte de l’esprit communautaire ;

L’insoumission à sa Majesté ;

L’hypocrisie dans la vie et la participation aux activités du Groupement Bapa.

L’abus d’autorité ;

L’excès de zèle ;

 

CE QU’IL FAUT ABSOLUMENT FAIRE ;

 

Il faut motiver la population au travail ;

Il faut motiver les parents à envoyer leurs enfants à l’école au village ;

Il faut créer des structures de développement ;

Il faut encourager les initiatives des jeunes ;

Il faut créer des comités de développement ;

Il faut mettre l’accent sur l’agriculture et l’élevage ;

Mettre l’engrais à la disposition des populations ;

Recherche des voies et moyens pour avoir de l’eau potable dans chaque village ;

Créer un structure de sécurité dans chaque village ;

Créer un dispensaire dans chaque village ;

Créer un marché dans chaque village ;

Créer une école primaire dans chaque village ;

Créer un comité de la langue maternelle Bapa dans chaque village ;

 

NOUVELLES RELATIONS ENTRE SA MAJESTE ET LES DIGNITAIRES.

Sa Majesté doit mettre sur pieds une feuille de route à suivre ;

Sa Majesté doit mettre sur pieds une politique de : programmation- évaluation-bilan-reprogrammation afin de travailler en étroite collaboration avec les dignitaires ;

Sa Majesté doit créer une Assemblée Générale mensuelle régulière et ordinaire avec les 06 nouveaux dignitaires ;

Sa Majesté doit réunir ses 06 dignitaires au moins une fois par mois ;

Sa Majesté doit créer également une rencontre des chefs de quartiers au sein des 05 villages au moins une fois par trimestre ;

Sa Majesté doit mettre sur pieds un bureau de sa rencontre mensuelle ordinaire d’avec les 06 dignitaires ;

Sa Majesté doit veiller à la formation permanente des 06 nouveaux dignitaires ;

Sa Majesté doit organiser des séminaires de formation des 06 nouveaux dignitaires sur des thèmes variés : la gestion des hommes, la gestion économique, le développement etc.

Les dignitaires doivent rendre compte dans les détailles de tout ce qui se passe dans leur village à l’Assemblée Générale d’avec sa Majesté ;

Les dignitaires doivent être humbles et éviter toute rivalité avec sa majesté ;

Les dignitaires doivent reconnaitre leur place et éviter tout conflit avec sa Majesté ;

Les dignitaires doivent proposer à sa Majesté la liste des nouveaux chefs de quartier à nommer ;

Les dignitaires doivent proposer à sa Majesté la liste des hommes et des femmes à nommer ;

Les dignitaires doivent organiser dans leur village respectif, des Assemblées Générales mensuelles ordinaires avec les chefs de quartier pour programmer et évaluer leur projet de développement ;

 

 DECRET ET ARTCLES PRESIDENTIELS PORTANT ORGANISATION DES CHEFFERIES TRADITIONNELLES AU CAMEROUN.

jeudi 28 avril 2011

REPUBLIQUE DU CAMEROUN
PAIX -TRAVAIL -PATRIE

Décret n°77/245 du 15 juillet 1977
Portant l’organisation des chefferies traditionnelles.
Le président de la république,
Vu la constitution du 2 juin 1972 modifier par la loi n°75/1 du 9 mai 1975,
Vu la loi n°7/sc du 10 décembre 1960 sur la reconnaissance des chefs traditionnels, ensemble les texte modificatifs subséquents ;
Vu le décret n° 72/349 24 juillet 1972 portant organisation administrative de la république unies du Cameroun ;
Vu le décret n°72/422 du 26 Août 1972 modifié et complété par le décret n°76/147 du 10 avril 1976 fixant les attributions des chef de circonscriptions administratives et de l’organisation administratifs chargés de les assistés dans l’exercice de leur fonctions ;
Vu l’arrêt n° 244 du 4 février 1933 fixant le statu des chefs coutumiers ensemble les textes modificatifs subséquents ;

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

Article 2. – la chefferie traditionnelle est organisée sur une base territoriale.
Elle comporte trois degrés hiérarchisés suivants :
-  chefferie de 1er décret,
-  -chefferie de 2er décret
-  - chefferie de 3er Degré.

ARTICLE 3.Est de première degré, toute chefferie dont le territoire de compétence recouvre celui d’au moins deux chefferies de 2eme degré . Ses limites territoriales n’excèdent pas en principe celles d’un département.
Est de 2eme degré ; toute chefferie dont le territoire de commandement englobe celui d’au moins deux chefferies de 3eme degré .Ses limite n’exergent pas en principe celles des arrondissements. La chefferie de 3eme degré correspond au village ou quartier en milieu rural, et au quartier en milieu urbain.

Article5.chaque chefferie porte la dénomination consacrée par la tradition.
Toutefois, l’autorité compétente peut lui conférer, le cas échéant, une nouvelle dénomination.

ARTICLE 6.Toute chefferie traditionnelle est placée sous l’autorité d’un chef assisté d’un conseil de notables, formé selon la tradition locale.Le chef désigne au sein du conseil, un notable qui le représente en cas d’absence ou d’empêchement .le chef peut mettre fin à ses fonctions.

ARTICLE7.les chefferie de 1er degré sont crées par arrêté du premier ministre, celles de 2eme degré par le ministre de l’administration territoriale et celles de 3eme degré, par le préfet.

CHAPITRE II : DESIGNATION DES CHEFS

ARTICLE10 : En cas de vacance d’une chefferie, l’autorité administrative procède sans délai aux consultations nécessaires, en vue de la désignation d’un nouveau chef.

Article11.Les notabilités coutumières compétentes sont obligatoirement consultées pour la désignation d’un chef.
ARTICLE 12. Les consultations prévues aux articles 10 et 11 qui précèdent ont lieu au cours d’une réunion présidée par le préfet pour les chefferies de 1er et 2eme degrés, et par le sous –préfet pour les chefferies de 3eme degré. Le déroulement les, consultations est consigné sur un procès- verbal signé du président de la réunion.

CHAPITRE III : ATTRIBUTIONS ET AVANTAGES ATTACHES AUX FONCTIONS DE CHEF TRADITIONNEL


ARTICLE 19 : sous l’autorité du ministre de l’administration territoriale, les chefs traditionnels ont pour rôle de seconder les autorités administratives dans leur mission d’encadrement des populations.

ARTICLE20. : Auxiliaires de l’administration, les chefs traditionnels sont notamment chargés :
2°- de concourir, sous la direction des autorité administratives compétentes, au maintien de l’ ordre public et au développement économique, social et culturel de leur unités de commandement ;
3° - de recouvrer les impôts de taxes de l’état et des autres collectivités publiques, dans les conditions fixées par les réglementations
Indépendamment des tâches qui précèdent, les doivent accomplir toute autre mission qui peut être confiée par l’autorité administrative locale.
ARTICLE 21 : les chefs traditionnels peuvent, conformément à la coutume et lorsque les lois et règlements n’en disposent pas autrement, procéder à des conciliations ou attributions ou arbitrages entre leurs Administrations :

Article 29 : En cas de faute dans l’exercice de leurs fonctions, en cas d’inefficacité, d’inertie ou d’exactions à l’égard des populations, les Chefs Traditionnels encourent les sanctions suivantes :

-         rappel à l’ordre ;

-         avertissement ;

-         blâme simple ;

-         blâme avec suspension pendant 3 mois au plus de la totalité des allocations ;

-         destitution ;

 

Les sanctions disciplinaires qui précèdent ne peuvent être infligées que si le Chef a été préalablement appelé à donner des explications sur son comportement, son inefficacité ou son inertie.

ARTICLE 30 (I) le rappel à l’ordre, l’avertissement et le blâme simple sont infligés :
a) – aux chef de 3ème degré par le sous-préfet territorialement compétent
b) – aux chefs de2ème degré par le préfet, d’office ou sur proposition du sous-préfet.
c) - aux chefs de Ier degré par le gouverneur, d’office ou sur proposition du préfet
(2) le blâme avec suspension pendant 3 mois au plus de la totalité des allocations est infligé par le Ministre de l’Administration territoriale.
(3) La destitution des chefs de 3ème degré est prononcée par le Ministre de l’Administration territoriale, celle des chefs de Ier et 2ème degré est prononcée par le Premier Ministre.

 « Les taux des primes d’efficacité pouvant être attribuées aux Chefs Traditionnels de premier, deuxième et troisième degré son fixés comme suit :

-         Première catégorie                           100 000 francs ‘(1er degré)

-         Deuxième catégorie                          75 000 francs (2e degré)

-         Troisième catégorie                          50 000 francs (chef de 3e degré)

-         Quatrième catégorie                        25 000 francs » (chef de quartier)

 

CHAPITRE V : DISPOSITIONS DIVERSES

Article 31.par dérogation aux dispositions de l’article 7 ci- dessus , certaines agglomération urbaines peuvent être organisées en zones , quartiers et blocs par arrêté du Ministre de l’administration territorial, sur rapport des autorités administratives locales , compte tenu de leur importances démographique et lorsque les nécessités d’encadrement l’exigent.
Toutefois, le ministre de l’administration territoriale peut décider qu’une zone constituant antérieurement une chefferie traditionnelle soit maintenue en tant que telle, dans ce cas, la zone considérée bénéficie de la réglementation applicable aux chefferies de son degré de classement.

ARTICLE 32(I) les zones, quartier et blocs sont des structures hiérarchisées ; placées sous l’autorité des responsables appelés : chefs de zone,
(2) Leurs fonctions peuvent se cumuler avec toute autre activité salariée , à condition que les intéressées résident effectivement dans leur territoire de commandement.

ARTICLE 33(I) Les zones et les quartiers sont assimilés, du point de vue de leur fonctionnement et de leur administration, aux chefferies de 2ème et 3ème degré.
(2) le mode de désignation des chefs de zone, de quartiers et de blocs est déterminé par arrêté du Ministre de l’Administration territoriale.
 

0. CONCLUSION

Au terme de ce petit travail, nous rappelons que notre objectif est d’aider nos populations à bien comprendre la situation  nouvelle qui vient de survenir à Bapa afin que nul n’n n’ignore. Notre objectif était également de mettre en place quelques éléments pour susciter la réflexion des uns et des autres. Surtout afin que nous accueillons tout ceci dans la sagesse et surtout tout en restant unis.

PAR L’ANIMATEUR JOSEPH TEFANG.

Tél. 674 52 32 52/964 37 84 99.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

JOSEPH TEFANG

Tous Les Articles

Powered by Shamir

Publicités de nos partenaires

  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    J.F DECOR Décoration – Location - Vente des Tentes & Chapiteaux                       Location Véhicules Matériels de Cérémonies- Service...
  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    D.G: M. KENMOGNE KAMCHE VICTOR Tél. 678005349/695464976 GRAND NORD BAR (TSANAGA & LODGE) BAR avec une capacité de plus 150 places, avec toute sorte de boissons varies Services : Location des lieux, livraison de la boisson sur place pour fête, pour...
  • Publicités de nos partenaires
    09-12-2016
  • Publicités de nos partenaires
    02-09-2014
     
  • Publicités de nos partenaires
    24-08-2014
      Infographie, Informatique, MultiService, Formation, .....       TEL : (237) 75 45 45 89      //        (237)  22 63 80 22 Email :  imagepro2008@yahoo.fr Situé à la descente...
  • En savoir plus ...

PUBLICITES

ABEGA COMPUTER Publicité - ABEGA COMPUTER

 

ABEGA...

Lire la suite...
BRECG Publicité - BRECG

 

ANDRE TCHEYACNOU, EXPERT GEOTECHNICIEN ET ...

Lire la suite...
SOMATEL HOTEL Publicité - HOTELS DU GROUPE SOMATEL

 

GROUPE SOMATEL.

...

Lire la suite...
SUPERMACHE RAYCO Publicité - SUPERMACHE RAYCO

 

SUPER MARCHE...

Lire la suite...

Flux d'actualité