www.bapaecole.org                                              SERVICE–SACRIFICE-PATRIOTISME


La Chefferie et les Chutes BAPA

Statistiques

Visiteurs
4
Articles
187
Liens internet
1
Compteur d'affichages des articles
254125

Qui est en ligne

Nous avons 11 invités et aucun membre en ligne

Images Défilantes

Calendrier Spider

Décompte DPCalendar

Heure et Date Courante

Wednesday
Universal Time, Coordinated (UTC)

Images

langue bapa
Regroupement autour du feu pour apprendre le Bapa

Connexion

Images JOSEPH TEFANG

IMAGES BAPA

Apprendre le kan
This bridge is very long
Case traditionnelle
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

Notice: Undefined offset: 23 in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 20

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 21

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 22

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 46
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 48
data-alignment="">
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 49

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Bon à savoir, Nous nous faisons un plaisir de reçevoir vos remarques et souhaits par mails ou en nous contactans à partir du sous-menu "Me contacter". Merci !!!

CE SITE WEB EST SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE LA VIERGE DE L'IMMACULEE CONCEPTION.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ORDINATION SACERDOTALE ET PREMIERE MESSE DE L’ABBE PHILLIPE TCHIMTCHOUA

 

I. QUI EST L’ABBE PHILLIPE TCHIMTCHOUA ?

En effet, Il est né le 12 octobre 1982 à Garoua où son père M. WOULEGHE GABRIEL était instituteur et sa mère NTANGOU ANNE. Baptisé le 26 Mai 1985, il reçu le sacrement de Confirmation le 19 Juin 1994 dans la Paroisse saint Charles LWANGA de DJAMBOUTOU à Garoua. C’est dans cette même citée qu’il fit ses études primaires et secondaires jusqu’à l’obtention de ses  examens B.E.P.C (1998) PROBATOIRE (2000) BAC  A4 (2003). Il poursuivit ses études philosophiques (03 années) et théologiques (04 années) au grand séminaire  Saint Augustin de Maroua où il termina avec une licence en théologie (BAC canonique). Ses études sont entrecoupées par les années de spiritualité (propédeutique)  et de stages (d’imprégnation et canonique).

Suite à son ordination diaconale et presbytérale, il est affecté comme vicaire et aumônier de prison à la paroisse saints martyrs de l’Ouganda de Guider.

QUE SIGNIFIE TCHIMTCHOUA CHEZ LES BAPA DE L’OUEST-CAMEROUN ?

TCHIMTCHOUA chez les Bapade l’Ouest Cameroun est un nom donné aux enfants qui viennent au monde d’une façon spéciale, pour ce cas précis, ils viennent avec les pieds et non par la tête. Autrement dit,   ils sortent du ventre maternel lors de l’accouchement par les pieds et non par la tête comme généralement. TCHIMTCHOUA chez les Bapa signifie atterrissage silencieux, mieux encore, un atterrissage comme le chat, sans faire du bruit, sans que la maman ne sente les douleurs lors de l’enfantement. Un enfant discret, super et extra prudent qui n’aime pas beaucoup de bruits ni de tapage autour de lui. Il évite les problèmes autant que possible. Un enfant qui aime passer inaperçu. Il n’aime pas qu’on fasse la publicité sur son nom.  En effet, pour le peu de temps que j’ai passé avec notre frère, ce nom décrit à peut près la personnalité de notre nouveau prêtre. Il n’aime pas l’extravagance, ni le «me voici», ni la vantardise. C’est un homme humble comme le souhaite sa Majesté, le chef Bapa dans son discours. Il n’aime pas se mettre au devant de la scène.

II. PREMIERE MESSE DE L’ABBE PHILLIPE TCHIMTCHOUA.

DIMANCHE 28 DECEMBRE 2014.

L’an de grâce 2014, dimanche le 28 du mois de décembre, a été célébrée à Bapa, la Première Messe d’Action de Grâce de notre fils bien-aimé, Abbé Phillipe TCHIMTCHOUA du diocèse de Garoua ordonné le 22 novembre 2014 par Monseigneur Antoine NTALOU, archevêque de Garoua. En effet, l’Abbé Phillipe est du diocèse de Garoua parce qu’il y est né, grandit et fréquenté. Il aurait dû venir dans son diocèse d’origine de Bafoussam, mais l’Eglise notre Mère conseillait son choix, puisqu’il connait bien le milieu où il a été façonné depuis sa conception, le ventre maternel et sa naissance.

LA PREMIERE MESSE PROPREMENT DIT.

Dès 8h00, Notre dynamique frère ainé, papa Douala avait déjà installé  son arsenal d’appareils de sonorisation à savoir : Une camionnette-podium digne de ce nom avec les images d’ordination de notre fils, des baffles appropriés pour diffuser les sons dans tous les environs et des micros. Les fidèles chrétiens Bapa et les invités arrivaient tout en suivant les chants religieux d’animation que notre cher Didier, papa Douala émettait avec ses appareils ; Dès 09 heures la chorale a prix le relais. Finalement c’est vers 10h15 que la messe prévue à 9h00 a commencé. En effet, on attendait l’arrivée de sa Majesté  qui était occupé par la réunion du «lyé ndjou» à la chefferie avec les notables. Après le rite d’introduction du célébrant principale, l’abbé Phillipe, la parole est laissée au chef des lieux, Monsieur le Curé, l’Abbé Jacques TADJOUA.

MOT DE BIENVENU DU CURE DE BAPA L’ABBE JACQUES TADJOUA.

Au début de la messe l’Abbé JACQUES TADJOUA a prit la parole pour adresser la bienvenue à l’auguste assemblée.  Frères et Sœurs bonne fête. Nous célébrons aujourd’hui, la fête de la Sainte Famille, celle de Jésus, Marie et Joseph.  Prions afin que le Seigneur renforce notre famille. Nous sommes également invités par sa Majesté, le Chef Bapa, le Curé et toute la communauté chrétienne Bapa pour célébrer la première  messe de notre fils,  l’Abbé Philippe TCHIMTCHOUA ordonné prêtre le 22 novembre dernier à Garoua par Monseigneur Antoine NTALOU. Nous y étions avec quelques membres de la communauté chrétienne ici présents. Il vient nous bénir, bénir notre travail, afin que notre vie soit prospère ; il est venu recevoir notre bénédiction, celles de ses parents Gabriel et Anne qui ont offert leur fils à l’Eglise et à Dieu. Je salue tous les fidèles, toutes les élites, les notables, les enfants qui seront aussi prêtres demain comme Philippe. Encore une fois de plus, soyez tous les bienvenus, bienvenu l’Abbé Philippe avec toute la délégation des prêtres de Garoua qui t’accompagne. Bonne fête.

Le mot du curé est suivi de la liturgie de la parole après la procession de l’évangéliaire.

PREMIERE LECTUREGenèse chapitre 15 versets 1 à 6 et chapitre 21, versets 1 à 3

° Après ces événements, la parole de Yahvé fut adressée à Abraham dans une vision : “Ne crains pas, Abraham, je suis ton bouclier, ta récompense sera très grande. Abraham répondit : “Seigneur Yahvé, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfants, et c’est Éliézer de Damas qui héritera de ma maison.” °Abraham dit encore : “Comme tu ne m’as pas donné de descendance, c’est l’un de mes serviteurs qui sera mon héritier.” Alors la parole de Yahvé lui fut adressée en ces termes : “Ce n’est pas lui qui héritera de toi ; ton héritier sera un enfant à toi né de ton sang.”  Il le fit alors sortir et lui dit : “Regarde le ciel et compte les étoiles si tu peux les compter.” Et il ajouta : “Ainsi sera ta descendance.”Abraham crut en Yahvé, et pour cela, Yahvé le regarda comme juste…°Yahvé visita Sara comme il l’avait dit et il accomplit envers elle sa promesse.Sara conçut, elle donna un fils à Abraham en sa vieillesse, au temps marqué par Dieu.  Abraham donna le nom d’Isaac à ce fils qui lui était né de Sara.

Parole du Seigneur R/ Nous rendons grâce à Dieu.

Psaumes 105, 1-8, et 8-9

DEUXIEME LECTURE Hébreux chapitre 11, verset 8 et versets 11 à 12

° Quand Abraham fut appelé, c’est la foi qui le fit obéir et partir vers le lieu qu’il devait recevoir en héritage, car il partit sans savoir où il allait. °C’est la foi qui l’a amené à rester sur cette terre promise qui n’était pas encore sienne, et il a vécu là sous la tente, de même qu’Isaac et Jacob, héritiers de la même promesse. Par la foi il fut capable d’avoir un fils alors qu’il avait déjà passé l’âge, et que Sara était stérile ; car il eut confiance en celui qui promettait.  C’est ainsi que d’un seul homme, et déjà impuissant, est sortie une multitude nombreuse comme les étoiles des cieux, semblable aux grains de sable sur le rivage.

Parole du Seigneur R/ Nous rendons grâce à Dieu.

EVANGILE Luc 2, 22 à 40.

°Puis arriva le jour où, selon la loi de Moïse, ils devaient accomplir le rite de la purification. Ils portèrent alors l’enfant à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, °comme il est écrit dans la Loi du Seigneur : Tout enfant mâle premier-né sera consacré au Seigneur.  Ils offrirent le sacrifice ordonné par la Loi : une paire de tourterelles ou deux petites colombes. Il y avait à Jérusalem un homme fidèle et pieux appelé Siméon. Cet homme attendait le jour où Dieu aurait pitié d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. °Il avait été averti par l’Esprit Saint qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Messie du Seigneur.Ce fut l’Esprit encore qui le fit venir au Temple. Au moment où les parents amenaient l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient, °Siméon le prit dans ses bras et bénit Dieu par ces paroles : Son père et sa mère étaient émerveillés de ce qui était dit de l’enfant.  Siméon les félicita ; il dit ensuite à Marie sa mère : “Regarde, cet enfant apportera aux masses d’Israël, soit la chute, soit la résurrection : il sera un signe de division,  et toi-même, une épée te transpercera l’âme. C’est ainsi que sera mis à nu le secret de tous les cœurs.” Il y avait là également une femme très âgée, une prophétesse nommée Anne, fille de Phanouël, de la tribu d’Aser. Elle n’avait pas connu d’autre homme que son premier mari, mort au bout de sept ans.  Cela faisait  ans qu’elle restait veuve. Elle ne s’éloignait pas du Temple et servait le Seigneur nuit et jour dans le jeûne et la prière. Elle aussi se présenta à cette heure et à son tour elle se mit à chanter les louanges de Dieu, parlant de l’enfant à tous ceux qui attendaient la libération de Jérusalem. Quand ils eurent accompli tout ce qu’ordonnait la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée au village de Nazareth.  L’enfant grandissait et prenait des forces ; il était plein de sagesse et la grâce de Dieu était sur lui. Laisse maintenant ton serviteur mourir en paix, Seigneur, comme tu l’as dit,

°parce que mes yeux ont vu ton Sauveur. Tu l’as préparé, tu l’offres à tous les peuples, lumière qui sera révélée aux nations, et gloire de ton peuple Israël.

Acclamons la parole de Dieu R/ Louange à toi Seigneur Jésus.

°

L’HOMELIE DE L’ABBE ALAIN MELI PRETRE DU DIOCESE DE GAROUA.

Après la lecture de la parole de Dieu, l’Abbé Alain MELI, représentant du parrain d’ordination de l’abbé Philippe empêché, a prononcé l’homélie en ces termes. Merci au Curé et à l’Abbé Philippe pour cette opportunité à moi donnée de méditer sur cette parole de Dieu avec vous. Je me réjouis de cette belle église de Dieu à Bapa. Nous sommes venus devant vous témoigner de la véracité de l’ordination de votre fils l’Abbé Philippe TCHIMTCHOUA par Mgr. ANTOINE NTALOU le 22 novembre 2014 à Garoua et donc la devise d’ordination est «Rendez grâce au Seigneur : il est bon. Eternel est son amour.» (PS 118,1).  Frères et sœurs les paroles ne suffisent pas pour dire ce que Dieu a réalisé dans notre vie. Si je pose à la question à l’Abbé Philippe, pourquoi es-tu devenu prêtre ? Je sais que tu auras 00/20. Il sait seulement qu’au séminaire on lui a demandé d’être prêtre pour servir Dieu et son Eglise. Car sa vocation est un don de Dieu et un mystère comme nous disait le pape Jean Paul II. Pouvons-nous être capables de justifier de notre choix du Baptême ? Non, Nous rendons grâce à Dieu pour le choix porter sur notre fils Philippe, pour le don du sacerdoce donné à notre frère, nous sommes venus priés pour lui. Dans notre vie, le Seigneur est au contrôle de tout, grâce à notre foi. Le pape François  a fait de cette année l’année de la famille. Pensons à utiliser ou à faire usage de sa prière pour nos familles et dans nos familles matin et soir. La famille est une Eglise domestique ; notre mission est d’œuvrer pour la mission évangélisatrice.

A toi Philippe mon frère, je te rappel que le sacerdoce est très noble, nous emmenons les hommes à Dieu et nous-mêmes  également. Nous prions le Seigneur de mettre son zèle en toi.  Aujourd’hui, tu es submergé par de nombreuses sollicitations, ne te décourage pas. Sois toujours disponible pour offrir tes services. Puise à la source de l’eucharistie pour avoir la force d’agir. Un nouveau prêtre doit faire ses preuves pendant les 03 premières années de son sacerdoce, si tu échoue, n‘importe quoi que tu feras, on dira on le connaît déjà. Fais donc des 03 premières années de ton sacerdoce celles de la prudence et de la sagesse. Il faut compter sur tes aînés. Et tes confrères dans le sacerdoce. N’oublie jamais ceci : «Que l’ami du prêtre c’est le prêtre». Après l’offertoire, alors que l’abbé Phillipe s’engageait déjà à introduire la prière sur les offrandes, alors arrive sa Majesté.

L’ARRIVEE DE SA MAJESTEE NOMETCHEMA’A FE SIMEU DAVID, LE CHEF SUPERIEUR ET ROI DE BAPA.

La messe était animée par une puissante chorale super motivée et engagée. C’est à l’offertoire qu’arrive sa Majesté Nometchema’a Fé SIMEU DAVID, le Chef Supérieur et Roi de Bapa. Dès son entrée dans l’église toute la physionomie de la célébration a changé. On dirait que  c’est le sel qui manquait à la nourriture. La saveur du repas ayant changé, toute la salle s’est levée pour l’apercevoir, et justement la chorale à hausser le ton, doublement et extra motivée encore et tout le monde dansait de plus bel, d’une énergie nouvelle reçue par la simple présence de sa Majesté. Il est arrivé avec tous les notables avec qui il travaillait à la chefferie plus d’une quarantaine. Les you you et les acclamations l’ont accueilli dans l’église. Et comme a dit le Révérend Père Armand Janvier FESSI, le doyen des prêtres Bapa dans son intervention,  je le cite : « si Sa Majesté ne venait pas, quelque chose aurait manqué dans cette célébration».

Au terme de la messe aux environs de 14h, l’Abbé Philippe a reçu les cadeaux des fidèles, de nombreuses délégations venues de partout le territoire national. En particulier, la communauté chrétienne de Bapa lui a donné une somme de 100.000FCFA. Il a reçu également une chasuble d’un groupe.

LES INTERVENTIONS ET LES ALLOCUTIONS

1)    La présidente de la communauté chrétienne de Bapa.

La présidente de la communauté chrétienne de Bapa s’est adressée en ces termes :. Chers frères et sœurs bonne fête, soyez les bienvenus dans la paroisse saint Luc de Bapa. Bienvenu à notre Fils l’abbé Philippe avec toute la délégation des prêtres du Nord. Nous sommes heureux de recevoir notre fils, le Père Philippe TCHIMTCHOUA qui a été ordonné prêtre en notre présence à Garoua. Nous y étions. Chers fils, nous voulons te rassurer de notre soutien et de nos prières pour ta nouvelle mission dans le soleil de Guider. De plus en plus, nous avons des fils Bapa prêtres, cela signifie que Dieu nous aime. Merci à sa Majesté pour sa présente, merci à vous tous qui êtes venus de partout le Cameroun pour prier, pour dire merci à Dieu. Que Dieu vous réaccompagne dans vos domiciles respectifs.

2)    Les parents de l’Abbé Philippe : M. WOULEGHE GABRIEL et de NTANGOU ANNE

Nous ne sommes pas là pour vous dire grande chose. Juste pour vous dire merci de vous s’être impliqués dans cet événement qui n’est plus resté familial mais pour tout le peuple Bapa. Merci et que Dieu vous bénisse 1000 fois pour vos générosités pour l’organisation de cette cérémonie. Nous vous supplions de continuer à prier pour notre fils, pour votre fils Philippe TCHIMTCHOUA qui a accepté de lui-même de répondre à l’appel de Dieu et le servir. Il est encore très jeune, prions afin qu’il réussisse à servir Dieu fidèlement. Une fois de plus merci et merci.  

A la fin de ce mot, l’Abbé Phillipe s’est levé pour venir embrasser ses parents devant l’autel sous les acclamations de toute l’Assemblée. Les photographes en ont profité pour immortaliser la scène. C’était un geste simple, anodin, naïf mais au combien mémorable et historique et significatif, car les parents n’oublieront jamais cela.

 

3)    INTERVENTION DES ELITES PAR LE DOCTEUR, COMMISSAIRE SILEU,

Je salue sa Majesté le Roi des Bapa, les prêtres ici à l’autel, les élites qui se sont déplacées pour la circonstance. Permettez-moi de m’exprimer en français pour faciliter à tout l’auditoire varié de cet auguste Assemblée de me comprendre. Je parle au nom du président National  des élites Bapa du Cameroun le Docteur Emile KENMEUGNE empêché. Nous saluons la présence honorée dans cette église de sa Majesté  le Chef Supérieur, Roi de Bapa. Merci Majesté pour tout ce que vous faites pour notre village. Merci pour avoir abandonné vos nombreuses occupations et venir solenniser cet évènement de taille dans notre village. 05 prêtres déjà pour la petite terre des rochers : le Groupement Bapa, le petit village au grand cœur ; TCHIMTCHOUA  n’est pas le dernier, d’autres viendront  j’en suis très sûr avec la prière du Curé de Bapa. L’Abbé Philippe, j’ai été très attentif à l’homélie de ton parrain d’ordination. Il t’a demandé de retenir que «Que l’ami du prêtre c’est le prêtre». C’est dire que lorsque tu es en difficulté, tu dois le chercher pour dialoguer avec lui. Dans ton parcours, tu dois d’abord compter sur tes collègues prêtres. Je te souhaite beaucoup de courage et de persévérance. Tu es encore très jeune, 32 ans, cela signifie l’âge du sacerdoce du Révérend Père Armand janvier FESSI qui a célébré ces 30 ans de sacerdoce au mois de mai ici à Bapa. Là en bas, derrière l’école des parpaings s’élèvent et sont fabriqués par le Père Armand pour la construction des salles de classe initiées par un prêtre de notre village. Vous êtes déjà 05 prêtres Bapa à la suite de Monseigneur Gabriel SIMO, il y a le Père Armand Janvier FESSI, le Père Martin Claude DOMFANG, l’ingénieur, mécanicien  et Docteur en énergie solaire, l’abbé Hilaire FEKOUA, et toi-même. Il y a encore, j’en suis sûr, d’autres en chemin. Déjà nous formulons d’autres demandes : nous voulons un 2e évêque de Bapa. ( très forte acclamation de l’Assemblée).  L’Abbé Philippe, tu commence ainsi le début d’une longue carrière, par ton ordination, tu deviens une élite sur qui nous pouvons maintenant compter. N’oublie pas la terre de tes ancêtres. Partout où tu seras en mission, n’oublie jamais que tu es Bapa. Bienvenue au club des élites Bapa.  Elites signifie en Bapa «Ka’a», ce n’est pas le groupe des personnes qui ont beaucoup d’argent comme le pense les gens, non ; mais des personnes qui ont souci et réfléchissent pour le développement de Bapa. Une fois de plus hommage à sa Majesté au chef Supérieur, le Roi des Bapa.

4)    INTERVENTION DU DOYEN DES PRETRES BAPA : LE PERE ARMAND JANVIER FESSI.

Après avoir exécuter un chant le père Armand a excusé l’absence à cette célébration de Monseigneur Gabriel SIMO, le véritable doyen des prêtres Bapa. Il a poursuivi son propos en ces termes : Aujourd’hui c’est «Lyé Ndjou» à Bapa, un grand jour à la chefferie ; c’est pourquoi sa Majesté est venue en retard. Il est venu accompagner de tous ses notables. Merci Majesté d’être venu rehausser de ta présence cette cérémonie, oui, sachez-le si sa Majesté ne venait  pas, cette célébration devrait manquée de quelque chose. Oui, Philippe nous t’adressons nos sincères félicitations pour ton ordination sacerdotale et bienvenue dans le cercle des prêtres religieux, religieuses du Groupement Bapa. Je le dis parce qu’un chemin il y a 02 religieuses Bapa l’une à Douala et l’autre à Yaoundé qui viendront bientôt célébrer avec nous leur messe de prémices.  Nous avons également quelques grands  séminaristes encore en formation. Voici quelques conseils pour toi, c’est les mêmes conseils que j’avais reçu de Monseigneur Gabriel SIMO, qui n’est pas parmi nous pour raison de santé. Il m’avait dit et je te le répète : il ne faut pas chercher ou aimer l’argent, c’est l’argent qui doit te chercher ; et je vous assure, aujourd’hui, c’est l’argent qui cherche le père Armand FESSI, l’argent me cherche avec la torche. 2e conseil, aime beaucoup les femmes car l’Eglise est peuplée en majorité des femmes. Mais il faut les aimer en respectant leur dignité. 3e conseil, il faut conjuguer le verbe s’asseoir, oui, il y a des prêtres qui sont toujours partis, ne sont jamais sur place. S’asseoir c’est signe de stabilité. Comme tu vois le chef assis là, après sa chaise c’est la tienne là où tu es le célébrant principal. La présence du chef à cette célébration est significative, tu dois retenir que tu ne peux venir à Bapa et repartir sans passer par la chefferie. Sache que quand on va la chefferie, on doit laisser au moins une fourchette. Il faut également encourager les vocations religieuses et sacerdotales dans l’Eglise, dans notre village, venir de temps en temps pendant les vacances célébrer ici à Bapa. A vous chrétiens Bapa, je vous prie de vous occuper de l’Abbé JACQUES TADJOUA notre Curé, et nous aurons des prêtres issus de vos enfants. Il ne doit plus célébrer les messes ici seul. Nous adressons à toute la communauté Bapa de prendre conscience qu’il n’existe plus désormais seulement les élites économiques, des élites intellectuelles ou des élites politiques, il y a aussi les élites religieuses sur qui il faut désormais compter et consulter pour résoudre certains problèmes du village.  Nous demandons aux personnes ressources de penser à créer de nouveaux postes de mission catholique à Bapa: par exemple à FEMLOU, à NEDENPA, à TOP afin que le Royaume de Dieu va croissant à Bapa et à Badenkop.  C’est aussi une autre manière d’accueillir Dieu dans notre Village, en lui donnant de l’espace visible pour s’installer avant d’entrer dans nos cœurs. Il faut offrir à l’Eglise des parcelles de terrain pour construire des chapelles. Bonne fête à tous.

5)    INTERVENTION DU COMITE D’ORGANISATION. Dieudonné NOUKIMI.

La seule personne que nous devons applaudir c’est la personne qui est là haut : Dieu. C’est lui que nous avons placé au centre de l’organisation et tout à bien marché. Nous pouvons l’applaudir. Dieu a soutenu Bapa et Badenkop. Nous disons que Dieu bénisse au centuple, ce que vous avez donné avec joie. Dieu n’est-il pas merveilleux ?

 

 

6)                INTERVENTION DE SA MAJESTE, NOMTCHEMA’A FE SIMEU DAVID, LE CHEF SUPERIEUR ET ROI DU GROUPEMENT BAPA.

Chers fils et filles Bapa, le Seigneur est merveilleux comme l’ont déclaré mes prédécesseurs. Vous venez de citer les prêtes Bapa en mentionnant, Monseigneur Gabriel SIMO, je vous rappelle qu’auparavant, il était considéré comme de natif Bandjoun. Et lorsqu’on a découvert qu’il était Bapa, la montagne des rochers, alors les gens ont cherché à savoir quel était ce Bapa ? Souvenez vous que c’est en montagne que Jésus aimait aller prier. Pourquoi donc être surpris que Dieu aime beaucoup Bapa ? C’est un milieu géographique qui a tout pour plaire même à Dieu. Merci aux ressortissants du Nord d’avoir accompagné notre fils l’Abbé Philippe, merci à l’Appel Philippe d’avoir répondu à l’appel de Dieu. Dieu ne choisi pas n’importe qui. Il y a des personnes même dignes mais que Dieu ne choisit pas pour être prêtre. L’Abbé Philippe, c’est donc Dieu qui t’a choisi ; ce choix est une responsabilité. Je te recommande une chose principale: l’HUMILITE. Quand je te parle d’humilité, j’ai en tête cette image de Jésus qui trouve Jean Baptiste dans les eaux du Jourdain en train de baptiser d’eau alors que lui Jésus baptise de  l’Esprit. Jésus demande à recevoir le Baptême d’eau de Jean Baptiste, il refuse et se dit c’est moi qui dois être baptisé par toi. Mais Jésus insiste et se fait baptiser par Jean. C’est cette humilité de Jésus que je te recommande l’Abbé Philippe. Deuxièmement, je vous pose une question, est-ce que vous savez pourquoi Jésus était appelé, JESUS DE NAZARETH ? Simplement parce qu’il était de Nazareth. Toi Philippe, tu dois faire de même que Jésus et te faire appeler l’Abbé Philippe TCHIMTCHOUA de BAPA. Merci au père JACQUES, le Curé pour tout ce que vous faites pour ce village Bapa, merci pour vos sages conseils ; la maladie dont on parle et qui vous dérange doit être derrière vous.

Chers fils et filles Bapa, en fin d’année comme celle-ci, vous vous attendez certainement que je vous formule mes vœux de fin et de nouvel an comme d’habitude de ma part. Pourquoi le faire alors que Dieu l’a déjà fait ? L’Abbé Philippe n’est-il pas l’expression visible et réelle des vœux de Dieu pour la fin et la nouvelle année 2015 pour tout le peuple Bapa? Dieu ne nous a-t-il pas souhaité les meilleurs vœux avec l’abbé Philippe ? (tonnerre d’applaudissement et de you you dans l’église.). En priant pour l’abbé Philippe, Priez  également pour tout le village Bapa, prier également pour moi-même, le chef, j’en ai vraiment besoin.  Quant à moi, je lance le «dydyme» pour vous tous.

 

 

7)    INTERVENTION DE L’ABBE PHILIPPE TCHIMTCHOUA, NOUVEAU PRETRE.

Frères et sœurs, l’ordination sacerdotale est un temps de grâce et de joie. Dieu offre son Esprit Saint afin que l’appelé suive et réponde à l’appel. Le pape Jean Paul II disait : le prêtre est à la fois un homme pour l’Eglise et un homme pour le monde. L’ordination sacerdotale est un acte gratuit de Dieu notre Père à l’endroit de mes parents biologiques, mes éducateurs et mes encadreurs. Je voudrais dire merci au Curé de Bapa qui est venu avec une délégation des fidèles de la paroisse saint Luc de Bapa à mon ordination. Merci à Monseigneur Gabriel SIMO également qui m’accueilli depuis 05 ans à bras ouverts en m’ouvrant grandement ses portes. Merci à sa Majesté SIMEU DAVID, le chef Bapa,  pour son accueil chaleur dans son palais royal. Merci également Majesté pour votre présence à cette messe. Recevez en retour d’abondantes grâces et de bénédictions d’être avec le Christ, avec son Eglise, et de vivre de sa vie. Je viens recevoir votre bénédiction afin d’aller accomplir ma première mission à GUIDER. Au sujet de ma devise d’ordination ; j’ai voulu rendre grâce à Dieu et lui dire merci,  lui qui m’a tout donné gratuitement sans aucun mérite. Merci  au comité d’organisation, merci à la chorale, merci aux différentes familles dont je suis issu. Merci à ceux et celles qui ont voyagé de partout le Cameroun. Je prie tout le monde se sentir remercier profondément pour tout ce que vous avez fait pour moi et que je n’ai pas pu vous citer ici.

 

Après la messe, la danse «pomèdjong» a prit le relais pour animer en attendant le repas de circonstance. Sa Majesté, les prêtres religieux, religieuses et invités ont été reçus au presbytère et les fidèles paroissiens et les autres au foyer.

 

Ainsi tout s’est bien déroulé pendant la première messe de notre fils l’Abbé Philippe TCHIMTCHOUA. Et comme on dit en Bapa, «c’est au pied de l arbre qu’on découvre ceux ou celles qui mangeaient et avalaient le noyau». D’un bout à l’autre de cette évènement de taille, l’Esprit Saint était à la fois au départ et à la fin ; et comme vous l’avez suivi à travers les interventions, on dirait que les intervenants avaient suivi une réunion préparatoire, parce que tout se ressemblait et concourait vers le point : le Christ Jésus, la joie d’un peuple autour des merveilles de Dieu accomplis pour lui. Le peuple Bapa et son chef.

 

N.B :En effet, il y a déjà 6e prêtres Bapa à savoir par ordre d’ordination :

1) Monseigneur Gabriel SIMO ;

2) Le Père Armand Janvier FESSI ;

3) L’Abbé THEOPHILE TAGNE ;

4) Le Père Martin Claude DOMFANG ;

5) L’Abbé Hilaire FEKOUA ;

6) L’Abbé Phillipe TCHIMTCHOUA.

 

L’Abbé THEOPHILE TAGNE est un prêtre Bapa du diocèse de Bafoussam. Il est le fils de MBA’ASA’AMEDJON du Village DJEUWANG Bapa. Son père était successeur de MBA’ASA’AMEDJON mais il s’est exilé à BANDJOUN et s’y est installé à cause des problèmes de succession où ce successeur légitime aurait risqué sa vie et s’est exilé avec sa famille. L’Abbé Théophile TAGNE a déjà participé à certaines messes à Bapa et avait à l’occasion promit d’y retourner célébrer ces X années de sacerdoces. Moi personnellement quand j’étais au grand séminaire, je l’avais interrogé lorsqu’un jour je l’accompagnais dire une messe à BANGOU, je lui ai posé la question suivante : «L’Abbé Théophile, je vais te poser une question délicate excuse-moi et ne te fâche pas de ma curiosité. Il a dit vas-y. Es-tu un fils de Bapa ? Il a d’abord rit et répondit, OUI, pourquoi me poses-tu cette question ; j’ai répondu, parce que moi aussi je suis Bapa. Alors c’est lui-même qui m’a raconté une brève histoire de ses parents qui habitent Pète Bandjoun. Quelques années plus tard, alors qu’il était affecté dans la paroisse de FOUMBAN, il m’a accueilli, je crois aussi en tant que son petit frère Bapa et on a passé les congés de noël ensemble avant mon retour au grand séminaire.

Voilà en bref, relater de façon laconique la première messe du dimanche 28 décembre 2014 à Bapa de notre fils l’Abbé Phillipe TCHIMTCHOUA. ( A suivre)

 

JOSEPH TEFANG, L’ANIMATEUR.

Tél. 674 523 252/ 694 378 499/ 695 100 808

E-mail : \n Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. \\"\"> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web : bapaecole.org

Commentaires  

0 #4 osovimu 23-10-2020 18:25
http://mewkid.net/when-is-xuxlya2/ - Buy Amoxicillin Amoxicillin Online wvn.xujo.bapaec ole.cm.auh.cu http://mewkid.net/when-is-xuxlya2/
Citer
0 #3 ekekepewe 26-09-2020 10:45
http://mewkid.net/when-is-xuxlya/ - Amoxicillin Amoxicillin ttr.hppv.bapaec ole.cm.ubs.bj http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
Citer
0 #2 aofekivo 26-09-2020 10:25
http://mewkid.net/when-is-xuxlya/ - Amoxicillin 500mg Amoxicillin phi.invs.bapaec ole.cm.qck.zu http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
Citer
0 #1 Père Martin Claude 02-01-2015 11:19
:-) Super mon cher Tef. Merci de me faire revivre depuis le Burkina faso cette première Messe, pleine de joie. Bonne et sainte année 2015.
Père Martin Claude.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

JOSEPH TEFANG

Tous Les Articles

Powered by Shamir

Publicités de nos partenaires

  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    J.F DECOR Décoration – Location - Vente des Tentes & Chapiteaux                       Location Véhicules Matériels de Cérémonies- Service...
  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    D.G: M. KENMOGNE KAMCHE VICTOR Tél. 678005349/695464976 GRAND NORD BAR (TSANAGA & LODGE) BAR avec une capacité de plus 150 places, avec toute sorte de boissons varies Services : Location des lieux, livraison de la boisson sur place pour fête, pour...
  • Publicités de nos partenaires
    09-12-2016
  • Publicités de nos partenaires
    02-09-2014
     
  • Publicités de nos partenaires
    24-08-2014
      Infographie, Informatique, MultiService, Formation, .....       TEL : (237) 75 45 45 89      //        (237)  22 63 80 22 Email :  imagepro2008@yahoo.fr Situé à la descente...
  • En savoir plus ...

PUBLICITES

ABEGA COMPUTER Publicité - ABEGA COMPUTER

 

ABEGA...

Lire la suite...
BRECG Publicité - BRECG

 

ANDRE TCHEYACNOU, EXPERT GEOTECHNICIEN ET ...

Lire la suite...
SOMATEL HOTEL Publicité - HOTELS DU GROUPE SOMATEL

 

GROUPE SOMATEL.

...

Lire la suite...
SUPERMACHE RAYCO Publicité - SUPERMACHE RAYCO

 

SUPER MARCHE...

Lire la suite...

Flux d'actualité