Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.internal_encoding is deprecated in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/string/string.php on line 27

Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.input_encoding is deprecated in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/string/string.php on line 28

Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.output_encoding is deprecated in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/string/string.php on line 29
UN ADAGE BAPA DE L’OUEST -CAMEROUN: «C’EST AU PIEDS DE L’ARBRE QU’ON RECONNAIT LES MANGEURS- AVALEURS DU NOYAU» :

www.bapaecole.org                                              SERVICE–SACRIFICE-PATRIOTISME


La Chefferie et les Chutes BAPA

Articles les plus consultés


Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Statistiques

Visiteurs
4
Articles
188
Liens internet
1
Compteur d'affichages des articles
475510

Qui est en ligne

Nous avons 120 invités et aucun membre en ligne

Images Défilantes

Calendrier Spider


Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_spidercalendar/mod_spidercalendar.php on line 10

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Décompte DPCalendar

Heure et Date Courante

Saturday
Universal Time, Coordinated (UTC)

Images

langue bapa
Regroupement autour du feu pour apprendre le Bapa

Connexion

Images JOSEPH TEFANG

IMAGES BAPA

Apprendre le kan
This bridge is very long
Case traditionnelle
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

Notice: Undefined offset: 23 in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 20

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 21

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 22

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 46
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 48
data-alignment="">
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 49

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Bon à savoir, Nous nous faisons un plaisir de reçevoir vos remarques et souhaits par mails ou en nous contactans à partir du sous-menu "Me contacter". Merci !!!

CE SITE WEB EST SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE LA VIERGE DE L'IMMACULEE CONCEPTION.

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

                                                            Télécharger le document

 

UN ADAGE BAPA DE L’OUEST -CAMEROUN: «C’EST AU PIEDS DE L’ARBRE QU’ON RECONNAIT LES MANGEURS- AVALEURS DU NOYAU» :

 

0. INTRODUCTION( tcha’a  ya)

Chez les Bapa de l’Ouest-Cameroun, la fin de la vie de l’homme est révélateur de la vérité du parcours de l’individu. Oui, c’est pendant tes obsèques que l’on fait la lecture réelle du genre de personne que tu as été tout au long de ta vie. Dès lors, on peut en déduire la nature de ton existence, la valeur de ta personnalité. C’est certainement dans ce contexte qu’est née notre adage.  Au pieds de la croix lors de la mort de Jésus : «Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d'arriver, furent saisis d'une grande frayeur, et dirent: Assurément,cet homme était Fils de Dieu» (Mt27, 54). Nous nous attèlerons à signifier cet adage Bapa.

 

I. ESQUISSE D’HISTORIQUE(tchong)

«C’est au pieds de l’arbre qu’on reconnait les mangeurs- avaleurs du noyau» 

En effet, l’arbre fruitier produit des fruits qui nourris la population ;  tout individu à Bapa,à l’âge de la raison, est appelé à planter un arbre surtout fruitier,  un bananier, le manioc, l’igname et s’atteler à l’arroser, à y mettre de l’humus, le sarcler et  à l’émonder jusqu’à sa maturité. Dès lors, le jeune doit le récolter et le présenter aux parents, à la famille afin de montrer son dynamisme, sa bonne éducation et recevoir les félicitations et l’estime des parents. On pourra lui confier de grandes responsabilités. Son arbre fruitier demeure témoin et modèle pour ce membre au milieu des jeunes de la famille. En général, chez certains fruits, c’est son noyau qui germe pour produire un autre arbre fruitier ;  il était donc interdit de manger le fruit et d’avaler son noyau malgré sa saveur agréable, pour permettre d’autres productions. Alors manger à la fois le fruit et avaler son noyau signifie en clair que tu n’es pas pour le progrès, que tu es méchant. Que tu es narcissique et cynique  en Bapa :«seu thúm ou sesè thú c’est –à-dire le cœur noir. Oui, c’est un désir non seulement d’égoïsme radical, mais d’empêcher que la postérité bénéficie de ce que produira ce noyau pour nourrir les populations avenirs . Détruire ou consommer le noyau est une option radicale contre le progrès des générations futures. Autrement dit, une option déclarée contre la vie tout court. Et puisqu’on ne peut donc détecter facilement ceux ou celles qui mangent et avalent le noyau, la sentence est renvoyé au pieds de l’arbre, une image qui signifie au crépuscule c’est-à-dire à la fin, au terme de ta vie.  etc.

 

II. DÉFINITION (the zè tsè mye)

 «C’est au pieds de l’arbre qu’on reconnait les mangeurs- avaleurs du noyau» est une sagesse en milieu Bapa qui véhicule plusieurs messages, autrement dit :

C’est au terme de la vie qu’on reconnaît ceux ou celles qui disaient la vérité ;

C’est au terme de la vie qu’on reconnait les personnes honnêtes, sincères, non hypocrites ;

C’est au terme de la vie qu’on reconnait les personnes qui ne jouaient pas double-jeux,

C’est au terme de la vie qu’on reconnait les personnes qui ne faisaient pas la politique ;

C’est au terme de la vie qu’on reconnait les personnes qui ne faisaient pas semblant et qui se donnaient à fond, corps et âme dans l’action ; qui joignaient l’acte à la parole. Qui ne détournaient pas les fonds, qui partageaient le bien commun en mettant l’autre dans le sac.

C’est donc une sentence à la fois naturelle et surnaturelle qui s’abat sur un individu suite à des actes négatifs posés durant sa vie ; un juge intérieur à tout individu, probablement ce qu’on appelle aujourd’hui le jugement de la conscience. Mais à regarder de près, notre adage est un juge à la fois  naturel et surnaturel qui au terme de la vie des Bapa, les place à la barre, juge les bons et les méchants ou les mauvais et les fait répondre de leurs actes. Les bons trouvent une mort paisible, repose en paix auprès des ancêtres. La mort des méchants et des mauvais est précédée de souffrances atroces, des moments d’insomnies suivie des déclarations de l’inconscient à la recherche d’une libération avant le grand voyage, le grand départ.

 

III. LES REPÈRES DU JUGEMENT ;

Au village Bapa, la société traditionnelle est organisée ;et à chaque niveau il y a des structures et des services pour faciliter la tâche aux populations.

 

1) Le partage du Bien Commun ;(gap zè gwon)

En Bapa, le bien commun est appelé : «zègwon» et signifie ce qui appartient à l’ensemble de la communauté villageoise ; à l’ensemble de la population ou à une association, bref à deux ou trois personnes déjà ; à chaque niveau social, des personnes sont désignées pour garantir ou assurer la sécurité du bien commun ou son partage équitable. Dans ce cadre nous allons parler de deux biens communautaires :le repas et l’argent de cotisation.

Le repas (en Bapa wèze) ;

Depuis la famille, aux associations, aux réunions, aux clans, jusqu’au sommet de la vie villageoise, le partage du repas est un moment important de la vie ensemble et de communion ; à cause de cela, à chaque niveau, des personnes sont désignées pour assurer ce service de partage ; or, certaines de ces personnes n’ont pas toujours bien fait leur travail, se permettant de détourner le repas communautaire. Se permettant de se servir d’abord en premier pour se remplir les poches et les sacs avant de s’occuper de la communauté, et c’est là où notre adage vient à point nommé. Vous détourner le repas du peuple pour aller nourrir vos enfants, alors vous rendriez compte le moment venu ; vous et vos enfants en pâtirons. S’en était devenu une maladie pour beaucoup qui allaient aux funérailles avec des bouteilles vides pour en ramener autant de poissons détournées, des sacs remplis de nourritures détournées.

L’argent (en Bapa se dit ka’ap)

Dans chaque famille et association, il y a toujours chez les bamilékés en général et chez les Bapa en particulier des cotisations. Également, des personnes sont désignées pour gérer, sauvegarder la somme. D’autres membres empruntent pour faire des affaires ou résoudre leurs problèmes ; notre adage indexe celles qui détournent ou ne remboursent pas l’argent emprunté ; elles rendront compte le moment venu, et leurs affaires en pâtiront ou leur descendance ;

 

2)L’empoisonnement ; (tchiop)

Empoisonner en Bapa  se dit : «tchiop» ; il est arrivé des conflits entre notables, conflit dans un foyer, dans une famille, entre amis au point qu’il ait empoisonnement ; l’empoisonnement est parfois lié aux règlements de compte, à la vengeance, à la rancune, aux rancœurs ;toujours est-il qu’il faudra rendre compte etc.

  

3) La justice sociale (neu denden, neu nené)

Le chef du village, les chefs de quartier, les notables, les successeurs, sont des personnes responsables de la justice sociale ; à cause de la corruption,des penchants ou des inclinations de toute nature, certains de ces responsables faussent la justice, pratiquent l'injustice.

 

4) Le meurtre ; (djouè meu)

Il est arrivé de constater des règlements de comptes qui ont aboutis au meurtre ; soit par des violences physiques comme par des moyens mystiques,de sorcellerie etc.

 

5) La complicité dans le mal (djouè meu go wwouoc’est-à-dire tuer une personne et aller au deuil) ;

Il s’agit des personnes qui participent de près ou de loin à des tractations pour aider les méchants à atteindre leurs objectifs ; pour certains c’est parfois des mensonges, pour d’autres en y contribuant de près ou de loin ;

 

6) Le vampirisme(nlim) ;

C’est une pratique mystique et courant ; il s’agirait des personnes qui se dédoublent et se déplacent la nuit pour aller sucer le sang des autres ;

 

7) Le faux témoignage(kwietan sata, le défenseur du diable)

Parla corruption, on perçoit des gens qui se portent garants et défenseurs des contres vérités. Ils soutiennent faussement les malfaiteurs, les criminels.   

 

8) La confession avant sa mort ;( fidim tè pfe)

Aune époque donnée de notre histoire, il était fréquemment raconté les dernières paroles de nombreux notables avant leur décès. Entrés dans le coma, ressortis, ils n’arrivent pas à mourir paisiblement ; ils finissent par se confesser en relatant tout ce qu’ils ont fait de mal de leur vivant. J’ai été complice de l’empoisonnement de  X ; du meurtre de ;c’est moi qui avais menti pour que tel Y soit exilé ; c’est qui avais placé le remède sur le siège de ∞, c’est moi qui avais tué Ω ; c’est moi qui avais menti et détourné la succession de β, c’est moi qui m’était transformé en serpent pour mordre la femme de α ; c’est moi avais utilisé le vent pour détruit la maison de π : c’est qui avais utilisé la tornade pour tenter de tuer μ. C’est moi qui avais piégé arrêté le totem du notable ς et du chef Bametchetcha θ.C’est par moi que le chef Badenkop avait empoissonné le guérisseur λ ; certains notables super et extra puisant comme les MEKWILONG, les MEUKEM, les DZEMETCHO’O, les ŋWABES en mourant déclenchent des vents du type harmattan, Catarina, cyclone, les tempêtes et le tonnerre pour détruire et dévaster les champs, les toits des maisons ;déraciner les arbres et les bananiers avant de mourir etc. Parfois, ils laissent leur totem faire rage et ravage dans le milieu ; souvent ce sont les puissants guérisseurs ou notables des villages voisins qui se laissent ainsi leur trace ou leur marque indélébile à plusieurs kilomètres même de leur concession et de leur village.  Ce n’est qu’après cette confession que certains se libéraient de leur fardeau avant de mourir paisiblement ; d’où la réalité effective de notre adage : c’est au pieds de l’arbre qu’on reconnaît les mangeur-avaleurs du noyau.

 

9) Le jour des obsèques (lhyé ntoung meu);

C’est véritablement ici que notre adage prend corps ; ici les lecteurs du signe des temps se refaire à la fois : au climat, au nombre de personnes venues aux obsèques, à la mise en place, aux témoignages prononcés, aux incidents, au retour des participants à leur domicile respectif ; à l’après obsèques ;

En effet, lors de certains obsèques, le climat est parfois horrible ; en pleine saison sèche, une grand pluie s’abat ; parfois c’est un grand coup de vent qui vient tout renverser sur son passage, les tornades ; souvent c’est un nombre très réduit de personnes même les plus insoupçonnées qui viennent ; le retard notoire des délégations, des pasteurs présidents de la cérémonie,  c’est parfois les tentes ou le hangar dressé pour la circonstance qui s’écroule au moment essentiel et crucial des obsèques ; on a vu un soudain serpent apparaître en plein milieu du hangar au milieu des gens pendant les obsèques ;des malaises insoupçonnés comme des évanouissements conduisant des gens à l’hôpital ;  le cercueil qui se renverse ou glisse au moment de descendre le corps dans la tombe ; des accidents survenus pour les personnes au retour des obsèques etc.;  

 

10) L’apparition des revenants ou des totems(djé ŋan nye meu, pya pie meu)

Après les obsèques de certains grands notables, il a été constaté des apparitions autour de sa maison, par des passants, les membres de la famille, dans des rêves où le défunt apparaît pour menacer les gens et non en messager de paix.Parfois c’est leur totem qui apparaît pour effrayer les membres de la famille ; 

 

IV. LECTURE DES SIGNES DU TEMPS ;

La lecture des signes temps appartient aux personnes qu’on appelle en Bapa : «m’nyok kwieu» c’est –à-dire aux personnes qui ont 04 yeux au lieu de deux naturellement comme toute personne. En réalité c’est des personnes qui, en plus de leur deux yeux naturels,  ont une faculté d’analyse, une intuition leur permettant de percevoir l’avenir à partir des faits du présent à long ou à court terme. Elles interprètent les signes de temps et en ressortent ou en dégagent les leçons, les résultats qu’on peut communiquer à qui de droit et si nécessaire aux populations. 

 

V. LES REPÈRES ACTUELS DU JUGEMENT.

1)   Le détournement des fonds de cotisation du village, de la famille et des Associations;

Depuis sa création, l’argent est devenu incontournable dans tout processus de développement et de croissance. A tout bout de champs d’une vie communautaire,il faut cotiser d’énormes sommes d’argent pour tel ou tel projet de développement ; la sueur du front de chaque compatriote ; l’énergie positive du cœur des nobles fils et filles du «petit village grand cœur»mise en ensemble pour la construction du village ; chaque année des personnes se hissent au sommet de la vie communautaire pour gérer cet argent.Ainsi, des personnes s’engagent à mener à bien ou de bien gérer l’argent soit de notre village, soit celui de l’Assemblée Générale de leur famille ou des Associations de notre village. Chaque équipe qui arrive promet changement,  un monde meilleur ; ciel et terre,paradis terrestre pour acquérir le poste. En majorité, en réalité,  chaque personne vient tirer son épingle du jeu, mieux encore voler sa part, détourner sa part ; autrement dit, chaque personne vient se servir sur le dos de son propre village  à qui tu dois tout et a un devoir d’action de grâce  et de remerciement ; chaque personne vient voler ou détourner l’argent de sa propre famille qui t’accueillit à la naissance et à t’accueillera à ta mort ; tu viens distraire le contribuable de tes concitoyens du même sang, tu viens les escroquer, ou mieux tu viens «fé» ton père,  ta mère ; leur progéniture et leur descendance  pour aller devenir quoi au terme ?  tous ceux  et celles qui se sont sacrifiés pour que tu sois, qui t’ont éduqués et envoyés acquérir des diplômes, tu viens appliquer ton intelligence acquise pour les voler te croyant très malicieux ou malicieuses.La tradition et la coutume Bapa nous appelle :  «Po’o ban tè ngo pyé bin ndyé tie vè»c’est-à-dire des hommes au point d’aller dehors -retourner dans la maison uriner dans la cendre. La tradition et la coutume Bapa nous répond : «Ou kouo dou tche tsye». c’est-à-dire  tu as porté la malédiction sans antidote ni parade, mieux encore sans sacrifice expiatoire . une telle malédiction te poursuit et ta descendance à plusieurs générations.  Pire encore  on dit en Bapa : «Ou kouo ntè zouo’ou» c’est-à-dire tu as porté au point que cela pèse lourd et gros sur toi. Il convient donc de gérer le bien commun avec crainte, avec zèle, avec honneur et avec élégance ; il est vraiment et absolument lâche, insensé ou être né avant la honte que de venir piller sa propre famille, son propre village,tes frères et sœurs du même sang pour t’enrichir sur leur dos. Car comme disait quelqu’un : «on ne fait pas ses besoins sur son propre lit». La situation est tellement grave à Bapa qu’ il est très rare de voir un bureau de l’AJEEPA qui laisse, après son passage, un fond de caisse pour ceux qui arrivent ; il y a surfacturation à tous les niveaux, détournement au point que les jeunes eux-mêmes ne font que ce que les aînés les présentent comme exemple. Après son passage, on laisse les caisses toujours vides. Et comme disent les congolais de la RDC : «la chèvre broute là où elle est attachée».Il faut une très grande sensibilisation et une prise de conscience pour arrêter l’hémorragie. Prendre conscience que détourner le bien commun est une honte. Tout Bapa  doit avoir honte, l’horreur et la nausée du détournement des fonds cotisés pour le bien commun. Il ne faudra pas qu’au terme, la terre de mes ancêtres rejettent mon corps au lieu de m’être légère.

 

2)   Les destructeurs de la moindre initiative ;

Il existe également dans chaque communauté, des personnes incapables d’initiatives, mais qui s’accrochent à celles qui osent s’engager à quelques entreprises positives pour soit les persécuter, soit les anéantir. C’est le prototype du Bapa parasite, paresseux et accrocheur ;  elles s’accrochent  au dos de l’autre non pas pour l’aider à réussir son projet, mais pour se transformer en virus pour détruire l’autre,détruire son disque dur et le planter ; elles sont à la fois omniprésentes,mais nul part pour poser des actes concrets, pire encore elles sont là pour prendre la parole mais incapable d’ agir concrètement sur le terrain ;  

 

 3)   Les agents de la critique aride ;

Les inactifs sont promptes à la critique de tout et de rien ; ils ne sont jamais satisfaits n’approuvent aucun projet ; parfois ils aiment tellement la perfection des choses que rien ne peut marcher. Ils portent des lunettes noirs et voient que tout en noir, en tout,  par tout et pour tout. Parfois l’assemblée a envie de les exclure, mais hélas on les accepte tel quel avec leur défaut.

4)   Les amorphes ;

Ils sont là ni chauds ni froids, on monte ou on descend,  ils sont là comme des chats devant la télévision ; on dirait qu’on les hypnotiser ou neutraliser ;   

5)   Les lunatiques :

Ils sont enclin à des sauts d’humeurs,imprévisibles ; ils changent d’avis selon que cela les enchante ou satisfait leurs humeurs. On diraient des caméléons qui s’adaptent à toutes les couleurs pour tirer leur épingle de jeu.

6)   Les repliés sur eux-mêmes ; 

Ceux-ci n’assistent pas aux réunions, ils ne s’occupent qu’à gagner leur vie et ne prêtent attention que  simplement sur leur petite famille : ils ne sentent pas Bapa ; ils imitent le modèle occidental de la famille ;

 

VI. LE JUGEMENT DE LA CONSCIENCE ;

         D’après Bernard Bartsch in Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, la conscience est la capacité grâce à laquelle des êtres doués de raison perçoivent ou connaissent le bien du mal, ce qui leur permet aussi bien d’évaluer et de diriger leurs conduites que de se juger eux-mêmes.

         Le mot conscience lui-même vient de la syneidesis grecque et du latin conscientia qui signifie savoir avec,savoir avec soi-même dans un retour sur soi ou savoir avec un autre. En allemand, le mot a donné naissance à deux termes : « DasGewissen » qui correspond à la conscience morale et « dasBewuBtsein » qui désigne la conscience de soi ou conscience psychologique.Mais le mot conscience est d’origine grecque. C’est Démocrite qui est le premier à l’employer pour désigner la perception des actions mauvaises dont nous nous sommes rendus coupables et pour lesquelles nous subirons d’énormes châtiments dans l’au-delà.

         Socrate fait de la conscience le thème central de l’existence humaine et de la philosophie : « connais-toi toi-même. »

         Dans les Saintes Écritures, c’est le cœur qui joue le rôle de la conscience, siège et foyer de la vie morale et religieuse. Jésus lui-même affirme : « Du cœur en effet proviennent intentions mauvaises, adultères, inconduites, vols, faux témoignages, injures.C’est là ce qui rend l’homme impur » (Mt 15, 19-20).

         Aussi pouvons-nous dire que « le cœur est le centre de toute vie sensible,intellectuelle et morale, le juge universel des affections et des passions du souvenir et du remords, de la joie et de la tristesse, des résolutions saintes et des désirs pervers. »[1]

         Les Pères de l’ Église vont peu à peu s’emparer de la conscience issue de la philosophie grecque pour la christianiser et le substituer au concept de cœur. St Augustin qui est le grand philosophe et théologien de l’intériorité est évidemment le premier à incultivé le concept de conscience :

         « Fais retour à  ta conscience,interroge-la, écrit-il ; … Retournez, frères à l’intérieur et en tout ce que vous faites, regardez le Témoin, Dieu. » (Jean-Paul II, Catéchisme de l’ Église Catholique, Paris, MAME/PLON, 1992, p. 378.)

         La conscience est ainsi le pouvoir qu’a l’homme de se juger lui-même, en rentrant au-dedans de lui, et de conduire ses propres actes. C’est le guide intérieur de l’homme. C’est elle qui lui permet de discerner le bien du mal et donne à l’homme l’orientation de tous ses choix et ses options fondamentales. C’est pourquoi St Jérôme définit la conscience comme la puissance la plus élevée de l’âme humaine, supérieure aux autres trois puissances connues à la suite de Platon et d’Aristote : les puissances rationnelles, concupiscibles et irascibles. C’est l’étincelle qui ne s’est pas éteinte en l’homme à la suite du péché ! C’est pourquoi, elle nous permet de discerner si nous péchons ou non, c’est-à-dire si nous nous laissons guider et emporter par tes puissances concupiscibles et irascibles. (cf. Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale).

         C’est dans le même ordre d’idées que Vatican II va,  lorsqu’il décrit la conscience comme « cette voix, qui ne cesse de le [homme] presser d’aimer et d’accomplir le bien et d’éviter le mal, au moment opportun résonne dans l’intimité de son cœur. » (Vatican II, ‘’L ’Église dans le monde de ce temps”, in Concile œcuménique Vatican II, Paris, Centurion, 1967, p. 227.)

         Intimement intérieur à l’homme, la conscience le dépasse cependant et le transcende, car elle est le Témoin, comme dit St Augustin, de Dieu. Ce qu’elle commande a donc force de loi et oblige l’homme de l’intérieur, à suivre la voix de Dieu qui se fait entendre dans son cœur :

         « La conscience est le centre le plus secret  de l’homme, le sanctuaire où il est seul avec Dieu et où sa voix se fait entendre. » (Vatican II, Op.Cit,p. 227.)

         Si donc Dieu parle au cœur de l’homme par sa conscience, n’est-ce pas pour lui faire connaître sa volonté et sa loi de manière naturelle ? La conscience ne serait-elle donc que l’autre nom pour désigner la loi naturelle ?

 

VII. SOLUTION DEJESUS

Pour Jésus, notre conscience à beau nous juger sur nos actes mais rien n’est impossible à son Dieu. Si le pécheur regrette vraiment son péché et s’engage à se convertir ou à se rattraper,  là, il n’est jamais trop tard ; d’ailleurs il est mentionné à bonne place dans notre histoire ci haut relatée que les personnes qui ont tout avoué ou confessé au terme, ce sont senties libérées et sont mortes paisiblement.  Voici quelques paroles de Jésus relatives :«Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs »(Luc 5, 32) ;«Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler desjustes, mais des pécheurs» (Marc 2, 17) ;  «Jésus répondit: Ce qui est impossible auxhommes est possible à Dieu.» (Luc 18, 27) ;  «Jésus les regarda, et dit: Cela estimpossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu. »Marc 10, 27.

 

 0.Conclusion 

«PEU WOUAK  NTOU BAN TÈ NDJÈ PÈ ZEU MYE BAN». La tradition etla coutume Bapa nous dit qu’on sera jugersur nos actes, si nous avons avalé le noyau on souffrira , au cas contraire,on prendra la route du grand voyage paisiblement. Tout Bapa doit servir aveccrainte, car au terme il faudra être fière de ce qu’on aura fait pour notrevillage, pour notre famille, bref pour notre prochain. Comme nous le dit Saint Paulnous serons juger au terme sur l’amour du prochain.

 

PAR  JOSEPH TEFANG,L’ANIMATEUR

Contact ;

Tél. 74 52 32 52/ 94 37 84 99

E-mail :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Face Book !  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

JOSEPH TEFANG

Tous Les Articles

Powered by Shamir

Publicités de nos partenaires


Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663
  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    J.F DECOR Décoration – Location - Vente des Tentes & Chapiteaux                       Location Véhicules Matériels de Cérémonies- Service...
  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    D.G: M. KENMOGNE KAMCHE VICTOR Tél. 678005349/695464976 GRAND NORD BAR (TSANAGA & LODGE) BAR avec une capacité de plus 150 places, avec toute sorte de boissons varies Services : Location des lieux, livraison de la boisson sur place pour fête, pour...
  • Publicités de nos partenaires
    09-12-2016
  • Publicités de nos partenaires
    02-09-2014
     
  • Publicités de nos partenaires
    24-08-2014
      Infographie, Informatique, MultiService, Formation, .....       TEL : (237) 75 45 45 89      //        (237)  22 63 80 22 Email :  imagepro2008@yahoo.fr Situé à la descente...
  • En savoir plus ...

PUBLICITES


Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 660

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 663
ABEGA COMPUTER Publicité - ABEGA COMPUTER

 

ABEGA...

Lire la suite...
BRECG Publicité - BRECG

 

ANDRE TCHEYACNOU, EXPERT GEOTECHNICIEN ET ...

Lire la suite...
SOMATEL HOTEL Publicité - HOTELS DU GROUPE SOMATEL

 

GROUPE SOMATEL.

...

Lire la suite...
SUPERMACHE RAYCO Publicité - SUPERMACHE RAYCO

 

SUPER MARCHE...

Lire la suite...

Flux d'actualité