www.bapaecole.org                                              SERVICE–SACRIFICE-PATRIOTISME


La Chefferie et les Chutes BAPA

Statistiques

Visiteurs
4
Articles
190
Liens internet
1
Compteur d'affichages des articles
238190

Qui est en ligne

Nous avons 9 invités et aucun membre en ligne

Images Défilantes

Calendrier Spider

Décompte DPCalendar

Heure et Date Courante

Wednesday
Universal Time, Coordinated (UTC)

Images

langue bapa
Regroupement autour du feu pour apprendre le Bapa

Connexion

Images JOSEPH TEFANG

IMAGES BAPA

Apprendre le kan
This bridge is very long
Case traditionnelle
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

Notice: Undefined offset: 23 in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 20

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 21

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 22

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 42

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 46
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 48
data-alignment="">
Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 49

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Notice: Trying to get property of non-object in /home/bapaecole/domains/bapaecole.cm/public_html/modules/mod_slideshowck/tmpl/default.php on line 53

Bon à savoir, Nous nous faisons un plaisir de reçevoir vos remarques et souhaits par mails ou en nous contactans à partir du sous-menu "Me contacter". Merci !!!

CE SITE WEB EST SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE LA VIERGE DE L'IMMACULEE CONCEPTION.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

MALEDICTION SOUS  DEUX FORMES: LE "NDOU" ET LE "TCHIO'OPE CHEZ LES BAPA DE L'OUEST- CAMEROUN

 

0. INTRODUCTION

 

Chez les Bapa de L'Ouest-Cameroun, le "Ndou" et le "Tchio'ope" sont 2 types et 2 formes de malédiction; ce sont deux forces maléfiques d'origine parentale et ancestrale qui agissent sur la progéniture de génération en génération et les privent du bien être, du bonheur et de la paix dans leur quotidien. Cette force négative provient de la déception, du mécontentement de la colère, de la rancune et de la rancœur des parents énervés pour des raisons diverses du comportement de leur progéniture.  Comment comprendre l’action de cette puissance sur les membres de la famille? Comment s’y prendre devant la colère d’un mort, d’un ancêtre? Comment réconcilier un vivant et un mort? Comment faire la paix entre le visible et l’invisible? Nous allons essayer d’y réfléchir et d’ aborder ces questions dans les lignes qui suivent et au long de nos échanges.

 

I. DÉFINITIONS

 

1- Le "Ndou" signifie chez les Bapa la malédiction, une force qui me poursuit dans ma vie et m'empêche de réussir.

 

2-Le "Tchio'ope" est une puissance invisible qui jaillit du sol et m'envallit et paralyse mes activités mes réalisations et mes projets bref toute ma vie.

 

II. ORIGINE

 

1- Le "Ndou" est une malédiction qui proviendrait des parents et des ancêtres qui en colère ont prononcés des paroles imbues de colères et de rancunes, de rancœurs sur leur progénitures. Suite à une désobéissance manifeste et caractérisée papa ou maman peut se fâcher et dire des choses qui nous poursuivent au long de notre vie sur plusieurs générations.

 

2- Le "Tchio'ope" c'est les paroles imbues de colères et de méchanceté de rancune de nos parents et ancêtres qui s'enfuient dans la terre et la taraude comme une termitière.  En effet, suite aux paroles suivantes d’un parent à son enfant, tout est parti et lancé : «Nguè go’o si’ig ka’a mou »  c’est-à-dire littéralement : «Je vais effacer ton histoire», mieux encore   «Je vais égrener ton chapelet»  encore «Je vais cimenter ta promenade», aussi «Je vais pose une marque indélébile, ineffaçable dans ton diplôme»  autrement dit  «Je vais semer en terre ta malédiction» ;  cette parole est accompagnée par un geste : le parent en le disant frotte son pieds droit par terre en serrant sa bouche, en serrant le point de sa main, en fermant sa paume de main comme pour donner un coup de point du bosseur lors du combat.  Parfois ils le font  joignant les deux pommes de la main en les frottant à la manière d’une femme qui lave les habits ou le Dolet. Et tant que cette semblable termitière ne s'ouvre pas toute la progéniture sous cette influence en souffre dans toutes les activités de leur existence. Au fond de la terre cette parole a effet sur la terre et la transforme en une sorte de terre tamisée. Bizarre n’est –ce pas. Mais c’est ce qu’on trouve à cet endroit le jour où l’on vient creuser avec le voyant. Qui a tamisé la terre à cette profondeur là? Une terre exceptionnelle qui donne la chair de poule. Mais c'est mystérieux ça, une terre tamisée comme le couscous de cuisine, propre, Nikel, limpide.  

 

 

 

III. Manifestation du "Ndou" et du "Tchio'ope":

 

- Échec scolaire;

- Échec mariage;

-Échec emploi

- Pas de grossesse;

- Pas d'amitié vraie

- Toujours exploiter

- Toujours tromper

- Toujours oublier

- Front noir

- Malchance à tous les nouveaux

- Accident de circulation

- Rendez vous toujours manqué etc...

 

III. Conséquences du "Ndou" et du "Tchiop":

 

- Vie malheureuse

- Vie triste

- Persécutions à tout moment;

- Rejet par tous;

- Maladies inexplicables

- Résultats des examens médicaux toujours négatifs

- Toujours impopulaire

- Ahaïs par tous sans motifs réels

- Innocent mais toujours accusé.

-Maltraiter par tous

- Le plus malchanceux

- Sans domicile

- Très sollicité pour les travaux gratuits

 

IV. Solutions au "Ndou" et au "Tchio'ope"

 

1- Solution contre le "Ndou"

 

-Il est demandé d'exécuter et de procéder à  une cérémonie et un rite de réconciliation appelée " Nye wouo'o vrouo'o nye" qui signifie écraser et faire disparaitre les traces. C’est une cérémonie et un rite de pardon et de réconciliation. Ceci se fait en famille en présence de la majorité des membres.

 

- Il est aussi demandé à la progéniture d'offrir un repas de sacrifice au crâne ou sur la tête du parent ou de l'ancêtre. Le sacrifice d'une chèvre, d'un coq, d'une poule, d’y lancer le jujube, d’y aller se confesser, dialoguer.  etc...

 

- Ce sacrifice est parfois offert aux différents lieux sacrés sous l'arbre, sous les rochers etc..

 

- Parfois il faut aller se laver en frontière du village voisin ou dans certains coins de la rue en Réparation.

- Aller se laver au marigot de votre concession familiale;

- Organiser des séances de fête en offrant à manger aux enfants des environs, aux passant dans la rue, sur la route.

 

2- Solution contre le " Tchio'ope"

Il est demandé de rechercher un "kemsie" ou un " ga'anka'an" ou un "tou'ountchio'op" qui vient sur les lieux du "tchio'op" à savoir le lieu où la terre à l'intérieur est transformé sous forme de termitière. Le charlatan fait un tourbillon pour et se renverse sur l'endroit exacte où se trouve la fosse du "Tchio'ope" il creuse et ressort la terre rouge et du genre tamisée qu'on en partage à manger et consommé par tous les membres de la famille. Pour consommer cette terre chaque membre donne un franc symbolique comme contribution pour le travail réalisé par le charlatan.

 

V. Vérification que le rite a marché:

 

- La paix dans la famille

- L'arrivée de la grossesse

- L'emploi retrouvé

- Le retour à la normal

- Fin des persécutions

- Arrivée du mariage etc...

- Rencontrer d'autres guérisseurs et fetchicheurs  pour vérifier si tout à bien marcher.

 

VI. Quelques questions à se poser à ce sujet;

 

- Sur quels sujets le parent ou l'ancêtre se fâche au point de maudire son enfant sa progéniture?

 

 La désobéissance;

«La première et la plus grande vertu ou valeur de notre tradition c’est la sainte obéissance aux parents et aux aînés. Désobéir aux parents et surtout en public est un très grand manque de respect qui met le parent mal à l’aise, le frustre, l’humilie et le met très hors de lui-même et peut le mettre en extrême colère»;

 

La trahison;

«C’est divulguer secret du parent, le secret de la famille; c’est le manque d’amour vrai pour ses parents et sa famille; Il peut y avoir une situation dans la quelle se trouve les parents ou la famille et si toi l’enfant tu vas en parler sur les toits, au grand jour, aux ennemis alors cela peut mettre les parents en extrême colère»

 

Manque d’attention et de visite;

Nos parents sont parfois malades, atteints de vielleuse, de fatigue, de pauvreté et ont pour cela besoin de notre attention, qu’en reviennent dormir auprès d’eux, leur rendre de petits services; qu’on leurs apportent notre aide, notre présence physique; mais hélas, parfois nous sommes très distants attendant leur décès pour venir offrir de grands festins aux gens alors que de leur vivant, nous n’avons rien fait. Voilà un autre motif de grande colère de nos parents. Venir dormir auprès des parents quand ils sont malades, laver leurs habits, leurs offrir à manger, leur manifester votre tendresse, votre amour efface beaucoup de frustration et de colère dans leur cœur. Envoyer ou Venir déposer de l’argent ne suffit pas. Mais votre sainte présence est plus efficace que l’argent déposé ou envoyé.

 

Refus de poursuivre leurs œuvres;

Nos parents sont heureux quand nous leur venons en aide en prenant chez nos cadets pour poursuivre en eu l’œuvre d’éducation et d’encadrement. Parfois nous refusons d’accueillir chez nous ces cadets que du village les parents nous envoient. Et parfois dès que ces cadets sont chez nous, suite à quelques difficultés, nous les chassons de la maison. Parfois ce sont des successeurs de ns parents que nous chassons ainsi, cela lui va tout droit au fond du cœur et les mets en extrême colère.

 

Manque d’initiative d’accueillir sous ton propre toit tes parents;

Parfois en ville, nous oublions d’accueillir nos parents chez nous pour les amener à l’hôpital, pour les soigner, pour leurs offrir du bon soin, de l’attention; ils en ont besoin pour sentir aimer. Tout cela peut les mettre en colère;

 

Manque de charité;

Aujourd’hui comme par le passé il fait trop froid au village Bapa, nos parents besoin des vestes, des pulls, des habits qui coûtent très moins chers dans le déballage sur nos marchés. Une Veste à 300F à 500F au marché MFOUNDI à Yaoundé aujourd’hui, qui l’aurait cru. Avec 2000F tu en as achète 4 à5 pour envoyer ou venir l’offrir à tes parents  au village. Il y a des whiskys de 1500F tu peux en acheter et envoyer à tes parents, ils en seront heureux et contents de toi, mais hélas.

Voilà autant de mots qui minent les relations entre parents et enfants aujourd’hui. Il y en a plus à vous d’en citer.

 

- Comment une parole prononcée s'en va s'infiltrer dans le sol et de ronger l'intérieur de la terre comme une termitière?

La Bible dit: «Honore ton père et ta mère afin que tes jours soient prolongés sur la terre que l’Eternel, ton Dieu  te donne» (Exode 20,12).  Oui il faut le faire pour éviter que la colère des parents ne s’enflamme.   Il s’agit ici de la colère de nos parents et non de leur parole. Or la colère est semblable à une bombe atomique, la colère c’est le vrai tonnerre qui explose quand il y a une très forte pluie. La colère une très grande arme à feu et surtout lorsque cette colère est justifiée, la colère de l’innocent a de grand effet, le parent a droit à notre attention en retour de tout ce qu’il a fait pour nous depuis le sein maternel jusqu’à notre âge adulte et même plus. Nous leur devons beaucoup. La colère est une irritation violente qui emporte et apporte toute sorte de dégâts inestimables.

 

- Comment tout cela poursuit-il les enfants  à plusieurs générations?

C’est le lien de sang qui nous poursuit, notre cordon ombilical, notre attachement à notre terre natal B       apa, une force invisible. Pour beaucoup d’ailleurs notre cordon ombilical est enterré sous un bananier à Bapa. Même si nous sommes nés n’importe les parents y récupèrent et y expédient au village c’est la loi. Car sous ce bananier quand nus sommes grandement malade on y revient rechercher notre remède miraculeux.

 

- Comment réconcilier le vivant et le mort?

Chez les Bapa, le mort n’est pas mort, on peut toujours communiquer avec eux et leur demander ce dont on a besoin. Il suffit d’aller sur leur tombe, d’aller sur leur crâne, il suffit d’interpeller les voyants, le successeur du parent concerné, offrir du sacrifice, professer ta foi ta parole du cœur au concerné  dans cde qu’on appelle chez les Bapa : «Fi’i djeume» = dire les paroles de ton cœur, extérioriser ton intériorité;  «Fi’i  you djeume» = prononcer ta parole de vérité, ta parole du fond de ton cœur. Cela atteindra ton parent et atteindra ta cible et tu auras la réponse.

 

- Comment cela atteint une progéniture même jusqu'à l'étranger?

Parce qu’il s’agit d’une affaire d’esprit et de force invisible.  Une histoire entre parents et enfants, entre être de même nature. L’espace ni le temps  ne sépare pas les esprits mais les corps.

 

- Comment et pourquoi une telle force ou puissance traverse –t- elle des océans et des continents pour atteindre l’individu?

Idem.

- Comment affronter le «Ndou» et le «Tchio’ope» chez les Bapa de l’Ouest-Cameroun ?

Il s’agit de trouver la solution pour calmer la COLERE de l’homme; trouver les moyens de la tempérer, de la maîtrise; bref d’envelopper la COLERE par l’AMOUR, le PARON et la RECONCILIATION, la PAIX.

 

 

VII. QUELQUES  REMARQUES : AU SUJET DU "NDOU" ET DU 

" TCHIO'OPE" CHEZ LES BAPA:

 

Voici quelques conseils pratiques car dit-on souvent : "prévenir vaut mieux que guérir".

 

1- Chez les Bapa, il est très fort recommandé d'éviter d'avoir des problèmes avec ton papa ou ta maman

 

2- Évitez de les mettre en extrême colère; et si cela arrive, rechercher une issue de réconciliation avant leur mort.

 

3- De se rendre toujours serviable et disponible à leur endroit, ne jamais se dire assez grand pour aller ramasser le bois pour papa ou puiser l'eau pour maman ou les grands parents.

 

4- De toujours leur rendre de petite visite de courtoisie en se rendant  utile auprès d'eux.

 

5- De leur offrir autant que possible des petits cadeaux. Il faut froid à Bapa. Veste, Pull, vin, huile sel, savon etc...

 

6- Quand tu veux partir de Bapa après un séjour, la question soudaine et anodine  qu'on te pose est la suivante : As-tu dit au-revoir à ton père? As-tu causé avec lui? C'est l'occasion de vérifier si entre vous sa marche.

 

7- Nos relations avec nos parents doivent être toujours lubrifier, entretenue du vivant comme morts.

 

8- La maison familiale, on y revient toujours au moins une fois l'an. Y mettre la propreté, débroussailler etc...se laver au marigo de votre concession etc...

 

9- La tombe des parents on visite régulièrement au moins une fois l'an et les mettre à l'abri des intempéries. Jetez le jujube partout.

 

10- Participer activement à la réunion familiale.

 

11- Un adage Bapa qui marche très fort dans notre contexte :  "Kwitchouè bye ndou bye go'ome"= Signifie

L'amour, l'unité détruit la malédiction et la mygale, géante araignée de divination qui prédit l'avenir.

Autrement dit, si du vivant  il y a de l'amour la paix et le pardon après il n'y aura pas malédiction...

 

12- «J'ai vu un "Ndou" dans une famille à Bandjoun- Mbouo qui chaque année prenait un à un membre de la famille. Et finalement quand cela même prit le fils -prêtre de la famille qui s'était même fait évacuer en France pour se soigner, alors le peuple de Mbouo-Bandjoun a crié : "Non non pas possible, même le bois vert?" ce fut un très étonnement et un gros  scandale dans la contré.»

13- Le "Ffefè" est une herbe de bénédiction pour la fécondité de la femme qui va en mariage chez les Bapa, c’est aussi une cérémonie de croissance chez les Bapa, cérémonie pour bénir la femme et demander qu'elle soit féconde dans son mariage et fasse même des jumeaux pour la croissance de la famille.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

JOSEPH TEFANG

Tous Les Articles

Powered by Shamir

Publicités de nos partenaires

  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    J.F DECOR Décoration – Location - Vente des Tentes & Chapiteaux                       Location Véhicules Matériels de Cérémonies- Service...
  • Publicités de nos partenaires
    10-12-2016
    D.G: M. KENMOGNE KAMCHE VICTOR Tél. 678005349/695464976 GRAND NORD BAR (TSANAGA & LODGE) BAR avec une capacité de plus 150 places, avec toute sorte de boissons varies Services : Location des lieux, livraison de la boisson sur place pour fête, pour...
  • Publicités de nos partenaires
    09-12-2016
  • Publicités de nos partenaires
    02-09-2014
     
  • Publicités de nos partenaires
    24-08-2014
      Infographie, Informatique, MultiService, Formation, .....       TEL : (237) 75 45 45 89      //        (237)  22 63 80 22 Email :  imagepro2008@yahoo.fr Situé à la descente...
  • En savoir plus ...

PUBLICITES

ABEGA COMPUTER Publicité - ABEGA COMPUTER

 

ABEGA...

Lire la suite...
BRECG Publicité - BRECG

 

ANDRE TCHEYACNOU, EXPERT GEOTECHNICIEN ET ...

Lire la suite...
SOMATEL HOTEL Publicité - HOTELS DU GROUPE SOMATEL

 

GROUPE SOMATEL.

...

Lire la suite...
SUPERMACHE RAYCO Publicité - SUPERMACHE RAYCO

 

SUPER MARCHE...

Lire la suite...

Flux d'actualité